Accueil > Magazine > Tests et essais

  Sunn Revolt - le retour de l’acier


(28/05/2009)

Quasi disparus depuis près de 10 ans au profit de l’alu et du carbone récemment, les cadres acier réapparaissent chez quelques petits constructeurs. Sunn est l’une des rares marques généralistes à tenter ce pari : pour l’occasion, ils ont ressuscité le Revolt, vélo mythique de la marque s’il en est....
alors entrons dans le vif du sujet sans plus tarder !

4 membres de VTTNet se sont succédés au guidon du Revolt :
- Fab’ : roule en semi-rigide titane chinois et en Cannondale Prophet, il a une pratique éclectique allant des berges du Rhône aux singles de feu de la TransVésubienne. Il se qualifie volontiers d’humble randonneur mais c’est en réalité un vttiste expérimenté toujours prêt à arsouiller.
- Guido : roule sur un Lapierre 130 mm en région Parisienne en général mais aussi régulièrement sur les randonets. Très adroit avec son vélo, il ne rechigne pas à des figures de style diverses : nose wheelings, wheelings, sur place, franchissements, etc...
- Steph’W : roule en Commençal Flame 2000 et qualifie sa pratique "all mountain" comme on dit aujourd’hui.
- Carbone : roule en Yeti ASR SL en Lorraine en général mais ne rechigne pas à une pratique plus engagée.

L’avis de Fab’ : il a testé sur les sentiers et chemins du BoisNoirsNet.

Nintendo a du souci à se faire, Sunn vient de sortir un excellent jeu avec le nouveau Revolt !

L’allure tranche d’entrée avec la production actuelle : pas de biellettes, pas de gros tubes, pas de fluid forming, pas de formes travaillées.

Simplicité : des tubes ronds en acier tous fins. La ligne est sobre et élégante. On aime ou pas la couleur, mais le bleu "France Telecom" ne m’a pas paru formidable. Heureusement la déco est classe.

Le montage du vélo est typé moyen de gamme. Le vélo parait léger, moins de 12 kilos probablement.

Simplicité et efficacité ? OUI ! à 1000 % !!! Le Sunn Revolt est un vrai jouet, un vélo pur plaisir, que ce soit en montée, en descente ou en arsouille. Assurément le Revolt devrait être remboursé par la Sécu :-)

Le Sunn affiche une santé de fer, avec une motricité importante, il répond présent dans les ascensions sur sol dégradé (sable, cailloux). A chaque coup de pédale, le vélo accélère, répond, redémarre pour vous emmener vers de nouveaux sentiers. En descente, le Revolt est un pur plaisir, ludique avec son excellent poste de pilotage (très bon galbe du cintre Truvativ Stylo, bien large pour avoir de bons appuis). Il se place facilement, se lève avec aisance.

Le résumé de Fab’ :

Les plus
- géométrie excellente
- position naturelle
- montage homogène

Les moins
- fourche qui avoue ses limites rapidement
- pneus et chambres à air durs
- selle trop dure

=> prévoir un changement de pneus et de selle

L’avis de Guido : il a testé le Révolt lors du BoisNoirsNet lui aussi.

D’entrée on se sent bien sur le vélo, les dimensions du cadre et du poste de pilotage sont bien accordées, je me sens "comme à la maison" sur ce vélo ! Les freins et la transmission ne supportent aucune critique, la fourche remplit parfaitement son rôle, il ne reste que le plaisir de rouler !

Comme Fab’, Guido a apprécié les qualités dynamiques du Revolt que ce soit en montée, sur le plat roulant ou en descente, même technique.

Le résumé de Guido :
- ludique !
- MAC (mal au cul)

L’avis de Steph’ : il a testé le Revolt aux BoisNoirNet, J2, sur 30 kms avec grosses montées et descentes pierreuses

Remarque : les roues Sunn ont été retendues et dévoilées juste avant le test.

A peine installé sur la selle, le cintre me tombe naturellement sous les mains et ma position du buste sur le vélo est très équilibrée.

Visuellement, une fois passé l’étonnement sur la finesse des tubes (qu’on a oublié depuis l’avènement de l’alu), le Revolt a une bonne tête. La couleur dispo, bleu "rétro", ne m’a pas emballé plus que ça (à quand l’option Labo pour le Revolt...?) ; la déco est sympa bien que noir sur bleu, elle ne se voit pas trop.

Une fois en mouvement, le vélo est nerveux dans les relances et grimpe très facilement sans que la roue avant ne décroche ni qu’on ait besoin d’avoir les dents sur la potence pour ça. L’avant se lève sans effort sur les obstacles bien que la potence longue (associée à un tube horizontal court) fasse replonger rapidement le vélo.

Dans les descentes techniques, il est stable et ne secoue pas trop le pilote (tout est relatif, ça reste un semi rigide !), les 100mm de la fourche et surtout la grande largeur du cintre lui permettent de garder le cap et de récupérer les erreurs de trajectoires ce qui évite les dressages de cheveux intempestifs !

Par contre, les pneus d’origine, des Hutch’ Python en 2.0 ne sont pas adaptés, en section comme en grip, à tous les terrains. Il serait préférable de les changer (l’avant au moins) pour pouvoir rouler plus surement partout et, avec une section plus large gagner en confort.
Le cadre, bien qu’en double butted, aurait mérité un acier plus prestigieux.

Si je le compare à mon Flame en 80mm, j’ai trouvé la géométrie beaucoup plus ludique et les 20mm de plus à l’avant et le cintre extra large apportent un net gain en confort et sécurisent dans les descentes cassantes.

Pour conclure, Sunn a rendu une très bonne copie et a trouvé le compromis géométrique quasi idéal : nerveux et maniable, stable et assez confortable.

Un vtt à retenir pour qui cherche une monture à tout faire, peut être encore plus avec une fourche en 120mm, si le cadre le supporte ou pour une version future...
La possibilité d’un kit-cadre est intéressante pour qui veut se faire sa Revol(t)ution perso.

Le résumé de Stéph’ :

Les plus :
- comportement très sain
- poids raisonnable (11,2kg sur le papier)
- freins efficaces
- poste de pilotage

Les moins :
- acier "banal"
- selle trop ferme
- équipement un peu cheap par rapport au tarif demandé (presque 1400€)
- pneus d’origine

L’avis de Carbone  : il a testé le Revolt en Lorraine sur ses singles favoris.

Au prime abord, on est frappé par la finesse des tubes du cadre. On a perdu l’habitude depuis l’avènement des cadres alu.

Le bleu métallisé ne fait pas forcément l’unanimité, mais personnellement j’aime bien. La déco est sympa et la ligne du vélo agréable. La marque des tubes n’est pas mentionnée, mais ils sonnent clair au milieu, il s’agit de tubes double-butted, permettant d’alléger le cadre sans mettre en danger sa solidité. Les pattes arrière sont interchangeables et permettent un montage en single speed ou moyeu rolhoff : bien vu !

Le jeu de direction est intégré, j’aurais préféré un jeu de direction classique, laissant plus tard le choix du modèle, lors de son remplacement. Tant qu’on est au niveau de la douille de direction, les butées de gaines pourraient être avancées afin d’éviter à cellec-ci de frotter sur la peinture. A modifier pour la série 2010 ;-)

Tout l’équipement transmission/frein/fourche est confié à SRAM, un bon milieu de gamme en moyenne. Les roues reprennent la déco du cadre, c’est plutôt joli. Les moyeux inspirent confiance, ils ressemblent fort à des DT. Ces roues s’avèrent très légères et participent au poids contenu du vélo complet (11,4kgs mesurés sans pédales en taille L). La roue arrière de notre vélo d’essai était manifestement très peu tendue, nous avons dû la reprendre entièrement après une journée d’essai. Il faudra penser à négocier une tension/dévoillage auprès de son magasin à l’achat.

Dernières petites critiques, la tige de selle se raye assez facilement et le blocage de selle mériterait un blocage rapide, si l’on est adepte du baissage de selle dans les descentes techniques.

Cessons de parler chiffons, allons voir ce que cela donne sur le terrain !

Surpris au départ par la largeur du cintre (qui peut être recoupé au besoin), on adore très rapidement la position parfaitement réussie, permettant de monter sans délestage de la roue avant, donnant l’impression de pouvoir passer partout et de pouvoir tenter tous les passages techniques, lents ou rapides.

Passons rapidement sur l’équipement qui à l’utilisation globalement n’appelle pas de commentaires : les freins sont très corrects même si l’arrière chauffe un peu vite en descente forte, la transmission nickel une fois que les gaines de dérailleur ont pris leur place, le poste de pilotage parfait. Même les grips sont bons, ce qui est rarement le cas d’origine.

Quelques points négatifs tout de même : la selle et les chambres à air butyl basiques grèvent le confort induit par le cadre acier. Lors du test, le remplacement des chambres par des chambres à air latex et de la selle par ma selle perso, m’ont permis de vraiment apprécier le vélo. Même sur une rando longue et plutôt cassante, le plaisir de rouler ne cède pas la place aux coups de raquette habituels des cadres alus. Vive l’acier !

Le point fort du Revolt ? Sa polyvalence. Que ce soit pour aller randonner tranquillement, pour arsouiller avec ses copains, pour trialiser gentiment, pour lâcher les freins en descente, il est partout très bon. J’ai vraiment été conquis. Peu de vélos arrivent à une telle polyvalence.

Sunn a assurément réussi le retour à l’acier du mythique Revolt : géométrie réussie, polyvalence, composants homogènes, poids contenu. On se prend à rêver d’essayer le Sunn Prim Ti qui partage la même géométrie mais avec son cadre en métal magique, le Titane !

Alors, pour qui le Revolt ? Pour les randonneurs cherchant un minimum de confort sans le poids, le prix et la complexité d’un tout suspendu et pour le vttiste averti cherchant un vélo qui lui permettra de s’amuser partout ou presque.

A prévoir à l’achat : changement de la selle en fonction de vos habitudes, du pneu avant (Python) par un pneu avec une meilleure accroche latérale, des chambres à air butyl par des latex ou un kit tubeless et faire retendre les roues (excellentes après cela). Le remplacement de la fourche par une à débattement variable (90-120 par exemple) pourrait pousser la polyvalence encore un peu plus loin.


Un grand merci à Yodabikes Nancy (http://www.yodabikes-nancy.com/) par qui le Sunn a transité pour leur disponibilité et leur sympathie.



Auteur - Carbone




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013