Accueil > Magazine > Tests et essais

  Fred, ses vélos et son Cannondale superV


(2/09/2002)

<REP|SITE/2002/fredsuperv>

 

Fred et ses vélos

"du petit vélo rouge au
CANNONDALE Super V"


Les débuts

Mon premier vélo, un vrai sans roulettes,
était rouge.


Le "Cross"

Au début des années 70, je passais énormément de temps
dans un petit village du Jura. L’endroit idéal pour faire du "cross" comme
je disais. Mais il fallait un vélo adapté : deux roues de Mobylette, un cadre, un
pédalier avec sa chaîne, une selle et un guidon, voila mon premier VTT.
Non, je n’ai pas oublié de décrire les freins, parce qu’il n’y en avait pas !
Et pourtant, il est en pente ce village. Le frein, c’était simplement la chaussure ou la
botte coincée entre la roue arrière et le cadre, le tout avec un fonctionnement assez
basique de "on/off". C’est sûrement de là que vient mon habitude de freiner
comme une brute. Mais on le verra, je vais changer !


La route

Un peu plus tard, je me suis mis à la
route. Des bons souvenirs sauf un, en 1978 : Une "SunBeam" (genre de 309) au
plein milieu d’un virage sur une mini-départementale, et moi, naturellement propre dans
mes trajectoires, au milieu de la route aussi ! Un très gros choc dans le pare brise ! De
multiples coupures sans gravité (une vingtaine de points de suture) et le genou droit
H.S. (ligaments arrachés).
Voilà une carrière prometteuse, :-) , compromise à tout jamais !

Un an plus tard, je rachète un vélo de route, mais le
c’ur n’y est plus.


Gitane Savane

Quand ça vous gratouille ...
Été 89, je craque sur ce superbe VTT bleu ciel 18 vitesses vu sur le catalogue de la
Camif pour 2000 FF.
On se promène en Bretagne et dans les bois parisiens (Vincennes et Boulogne).
Des affreux scient la porte du local de l’immeuble et le voilà envolé.


Peugeot Blue Lagoon

Septembre 1991 : Ce sera un Peug en Chromo,
groupe SHIMANO 100GS pour 2400 FF.
Toujours des ballades dans les bois parisiens, puis après un déménagement dans le grand
ouest de la région parisienne, c’est le passage de la ballade à la rando.
Je m’inscris au club local (FFCT). Le Peug commence à faire une drôle de gueule ...


Peugeot Energy 600

Six mois plus tard, en décembre 96, je change et je fais
toujours confiance à Peug : Cadre alu 5086, MARZOCCHI Zokes Pro, ESP 5.0, V-Brake
DiaCompe, roue RIGIDA norma & moyeux SACHS Centera, pour 4935 FF.
L’autre candidat était un SUNN Vertik 2 avec un équipement semblable mais avec l’Obsys
et 1500 FF de plus !
Je voulais un alu et pas mettre trop cher.

Tout (sauf la tige de selle, la potence, le pédalier) a
été changé sur ce vélo.
Au titre de la garantie :
La cadre au bout d’un mois, car la peinture se barrait à chaque impact, ensuite le
dérailleur AR ESP 5.0, une vrai daube (changé trois fois), la selle (chariot cassé),
jeu de direction, boîtier de pédalier.
A cause d’une gamelle :
roue avant, cintre
Pour le "tunning" :
TIME Atac Carbone, MARZOCCHI XC700, Frein Avid 2.0, Transmission SACHS
Plasma/Quartz/Extreme, roue AR.

J’ai eu pas mal de problèmes avec les accessoires qui
n’étaient pas assez fiables par rapport à ma pratique. Je ne pardonnerai jamais à
Peugeot d’avoir collé l’étiquette "compétition" à ce vélo. Je leur ai
envoyé une lettre au bout d’un an pour leur raconter toutes mes misères, je n’ai jamais
eu de réponse ...
Le vélociste, lui, a toujours bien travaillé, même s’il est plutôt dans la mob.
Les "grands constructeurs" devraient prendre modèle sur DECATHLON qui classe
très bien ses vélos ! Enfin je pense que j’aurai eu les mêmes problèmes avec le
Vertik.

En plus des équipements, c’est cette XC700 qui m’a causé
des soucis. Elle marche très bien : pas trop lourde et peu de pompage. Dommage qu’elle
perde son huile à tout bout de champ (5 retours en SAV en 1 an). L’importateur en France
a changé fin 1998. La dernière fois, elle est partie début octobre chez Alvarez pour
finir en Italie via Ritway le nouvel importateur. Mi janvier, le vélociste me propose
après négociation avec Ritway de me la reprendre 1400 FF sur l’achat d’une nouvelle
fourche. Super !

J’ai remarqué un truc sur le cadre qui me chagrine : la
cuvette inférieure du jeu de direction se balade dans le tube de direction : c’est le
tube qui est "tassé" a cet endroit, son diamètre a augmenté. On sent, en
passant le doigt, une différence de diamètre à l’endroit de la cuvette.

Dans une descente très boueuse, gamelle et belle glissade
du vélo d’un côté et du (piètre) pilote de l’autre. Pas de casse, mais la patte de
dérailleur légèrement pliée ! Je finis la rando avec les 3 plus petits pignons.
La patte n’est pas démontable. Après plusieurs appels infructueux, je trouve un
vélociste qui veut bien essayer de redresser ça et qui le fait sans rien casser.

La fin est proche, je le transformerai en
biclou pour "aller chercher le pain" et surtout pour me promener avec mes
garçons.
Je me sens bien sur ce vélo, mais l’été sur le sec, ou en descente cassante, ça tape
dur ! (surtout que je roule pas mal avec une fourche rigide :-( )


CANNONDALE Super V

La genèse

Automne 1998, c’est décidé, je change de cadre, pour me
faire plaisir, pour plus de confort, pour la sécurité, etc.
En plus au Rallye de la Celle St Cloud, je vois un KLEIN Mantra pour de vrai !

Les candidats

Titane

C’est, a priori, ce qu’il me faut : un bel objet, du
confort, à prix inférieur à 10 kF. Il y a même le LAPIERRE à 6700, le Streak’X dans
le même ordre de prix mais il faudra le faire fabriquer exprès.
Les SUNN et GT sont trop chers (>12 kF), reste le PEUGEOT TeamLine (9500), le VOODOO
D-Jab (9300).
Finalement, la différence avec un TS de XC n’est pas énorme. Vu ma pratique, la rando
(sportive), je n’ai pas besoin d’un truc "FreeRide". Je veux alors quelque chose
de fiable (le moins de pivots possible), et surtout qui pompe le moins possible.

KLEIN Mantra

C’est MON cadre idéal : Triangle Arrière Unifié, pivot
haut pour supprimer le pompage et chance extraordinaire disponible à un prix
"discount" : Cadre Mantra avec le jeu de direction spécifique KLEIN, potence
ICON et MANITOU SX à 9990 FF.
Dans l’article VV (mi 1997, qui m’a été gracieusement envoyé par la liste) le cadre
avec la fourche était à 17 kF. Il n’y a pas de miracle, c’est sûrement dû au rachat
(?) de KLEIN par TREK.

SPECIALIZED FSR XC

Il y en a plein chez le vélociste, près de chez moi.
C’est un avantage d’acheter un vélo chez quelqu’un qu’on connaît et en qui on a
confiance. Mais il y a beaucoup trop de pivots à mon goût !

CANNONDALE Super V

Ces machines là coûtent une fortune : 13,9 kF, avec une
Fatty bien sûr. Début janvier, j’appelle quand même un marchand pour savoir. Et la
stupeur : en démontant un Super V 700 SL, il propose le cadre à 11,5 kF. Ca devient
presque abordable, en plus il a en magasin un cadre équipé d’une cartouche
"SL" pour la Fatty au lieu de la cartouche "D".

Les nominés : KLEIN Mantra / CANNONDALE Super V

Le gros problème des KLEIN, c’est qu’ils sont toujours à
l’état de tube d’alu ! Prévu, d’après l’importateur Sunex, pour mi décembre, puis mi
janvier, il n’a toujours aucune nouvelle à cette date, ce qui implique que rien
n’arrivera avant fin février.
Ma dernière gamelle (patte de dérailleur AR pliée) m’a sensibilisé aux problèmes de
SAV : si jamais j’ai un problème sérieux, comment cela va-t-il se passer pour un vélo
vendu en très petite série ? L’importateur a-t’il un minimum de stock ou faudra t’il
renvoyer la pièce aux US ?
La MANITOU SX semble être une bonne fourche (même si un des gus de mon club a eu son
arceau de fèlé au bout de six mois et qu’il a dû payé la réparation) mais le système
Headshok me paraît meilleur.
L’article de VV (juin 97) et le test VTTmag (juin 98) le décrivent comme un vélo assez
exclusif qui demande beaucoup à son pilote. Les angles sont spéciaux, on dirait qu’on a
pris un cadre normal et qu’on l’a compressé horizontalement en redressant la direction et
inclinant le tube de selle. C’est bien là mon autre soucis : arriver à en voir un pour
de vrai et si possible de monter dessus. C’est difficile de s’offrir un truc si cher et si
particulier uniquement sur catalogue.

Les plus de chaque vélo :
 

KLEIN Mantra

CANNONDALE Super V

La passion La raison
Look SAV
Rendement Disponibilité
Prix Suspension homogène AV & AR
Poids Fourche Headshok
Exclusif Confort
  Pattes pour frein à disque AV & AR

Finalement, à ce prix, je ne veux pas
tenter d’acheter un vélo que je ne pourrai pas essayer et qui arrivera un de ces jours.
Je prends le Super V !

Le CANNONDALE Super V

Achat

C’est "Montain Biker" à Versailles, qui propose
le cadre à ce prix.

Caractéristiques

Cadre  CANNONDALE Super V SL 99
Amortisseur FOX Air Vanilla
Fourche CANNONDALE Headshok Super Fatty SL
Manettes  SACHS Power Grip Extreme
Levier de freins  AVID SD 2.0 L
Potence CODA Headshok
Cintre NK concept
Poignées  CODA Weave
Jeu de direction  CODA Headshok
Selle  CODA 1000M
Tige de selle  KALLOY SP-263
Blocage de selle blocage  BTR
Pédalier/manivelle  CODA CF2
Plateaux  CODA alu 7000 42 32 & acier 22
Boîtier de Pédalier  SHIMANO LX
Pédales  TIME Atac Carbon
Dérailleur avant  SHIMANO XT
Dérailleur arrière  SACHS Plasma DI.R.T.
Câble & gaine dérailleur arrière  GORE Ride On
Chaîne  SACHS PC 61
Cassette SHIMANO XT 11,12,14,16,18,21,24,28
Freins  AVID 2.0
Câble & gaine frein arrière  GORE Ride On
Jante avant  MAVIC X517 CD 32r
Moyeu avant  SACHS Quartz
Rayons avant  MACH inox 1,8-2
Blocage roue avant SACHS Centera
Pneu avant  MICHELIN Wildgripper 1,95
Chambre à air  MICHELIN Air Stop
Jante arrière  MAVIC X517 CD 32r
Moyeu arrière  SACHS Quartz
Rayons arrière  inox 1,8-2
Blocage roue arrière  SACHS Centera
Pneu arrière  MICHELIN Wildgripper PR 1,95

Poids 12,5 kg

En gros, tout ce qui s’appelle CODA est neuf (plus câbles,
K7 et chaîne), le reste a été pris sur le Peug.
Dès que la boue disparaîtra, je remets mon Python à l’arrière.
 


Montage

Facile, c’est le vélociste qui a fait le montage !

Prix

Alors là, je suis sur le cul ! J’étais persuadé, et on
le répète à longueur d’articles de magazine et de messages sur la liste, que monter son
vélo revient entre 10 et 20% plus cher.

Voila les chiffres en comparant mon montage avec le Super V
1000 SL du catalogue :
 

Différences

Super V à moi 

Super V 1000 SL

Fourche  Super Fatty SL  Super Fatty D
Amortisseur  Fox Air Vanilla  Fox Air Vanilla R
Cintre  NK concept  CODA compétition
Jante  MAVIC X517 CD  MAVIC X222
Moyeu  SACHS Quartz  CODA 800
Pédalier  CODA CF2  CODA Tarantula SL
Pédales  TIME Atac Carbone  CODA 900M
Dérailleurs  XT / SACHS Plasma  LX / XT
Frein  AVID 2.0  ESP 9.0 / Pro Max
Câblerie AR (frein & dér.)  GORE RideOn  
Prix  17 300 FF  18 990 FF

Honnêtement, je pense que l’équipement est
semblable, mais la différence de prix est significative (+10 %) !
Quoi ?!
Vous avez bien lu les prix, un vélo qui coûte 34 fois le prix d’un "Top Bike"
 ! Plus sérieusement, c’est plus de trois mois de salaire d’un smicard ! Déraisonnable,
de la folie douce, ...
Je sais mais on ne vit qu’une fois.

Les premiers essais

J’ai fais trois sorties (soit environ 80 km).

Je suis moins allongé, il va falloir que je m’habitue ou
que j’essaie de retourner la potence (là, j’ai peur que ce soit trop !).

Il faut aussi que je remonte les embouts de guidon. Je suis
vraiment mieux avec dans les fortes pentes et j’aime bien changer de position dans les
parties roulantes.

Avec la même roue AR et les mêmes freins, je reste
impressionné par l’efficacité des RIDE ON. En jouant avec le levier, j’ai l’impression
qu’il n’y a ni câble ni étrier à tirer, que le levier est dans le vide. J’espère que
ca va durer dans le temps.
Pour le dérailleur AR, c’est moins remarquable, ca passe tout seul, surtout en descendant
les vitesses.
Enfin, fini le long nettoyage des câbles, on n’y touche plus !

C’est sûr que l’arrière s’affaisse un poil sur le plat.
Je vais demander à gonfler un peu plus l’amortisseur.
Mais dans les chemins cassants, un vrai régal, je passe comme si c’était lisse. La Fatty
est bien réglée, elle ne pompe pas du tout.
L’arrière est très subtil : il a tendance à passer devant si on n’est pas vigilant !

Lisez l’article de Louping sur son Raven : il a le même
triangle arrière et la même fourche.

Un des problèmes de suspensions directes est le saut de
chaîne : ça m’est arrivé deux fois en relançant en danseuse sur une zone assez
accidentée, mais rien de très génant.

Autrement, rien de très extraordinaire :
Il n’y a plus ni racine, ni morceau de bois, ni pierre sur les sentiers, la voie est libre
 !
La motricité en côte est très bonne.
Pour les descentes, je vais attendre de maîtiser un peu mieux le bête avant de lâcher
les freins.

Naturellement, je suis super content !
 


Voila, ma petite histoire est finie !
 Fred




Auteur - Frederic Maraux




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013