Accueil > Magazine

  SCOOP : le VTT passera à l’électrique en compétition en 2012 !


(1er/04/2011)

La fédération Internationale de Cyclisme a signé il y a 2 ans la charte de l’ONU sur le développement durable et la réduction des gaz à effet de serre (ICNP). Une des principales conséquences de cette signature touchait essentiellement les structures et la logistique lors des courses de cyclisme sur route, avec l’utilisation de véhicules hybrides, voire des expérimentations avec des véhicules électriques pour les directeurs de course. Le VTT ne semblait pas être concerné, cette discipline étant déjà finalement un sport « vert ». Il y avait bien eu quelques directives sur la réduction d’impacts lors des courses de Xc, de nouvelles normes plus respectueuses de la nature pour les tracés mais pas de grande révolution.

C’était sans compter sur l’imagination de Sylvio Jyérini, un américain d’origine italienne, membre de la commission environnement de l’UCI et ancien coureur pro en DH dans les années 80. Dans le plus grand secret, il a fait expérimenter, dés 2009, dans la petite station de STAHLDEN (Au) des systèmes embarqués visant à supprimer l’usage des remontés mécaniques en DH. Depuis prét de 2 ans, son équipe, aidée d’ingénieurs de Siemens, a étudié, testé et mis en place des VTT électriques. Après une 1ere partie visant à confirmer la faisabilité, tant au point de vue des moteurs que celui des tracés de remontée, il a soumis et fait adopter une norme et un règlement, règlement qui a été communiqué à tous les constructeurs et team pros de DH début 2010.

JPEG - 403.3 ko
Clic pour agrandir
Le KTM Clean Mobile

Pour validation, et dans le plus grand secret, une brochettes de pro riders, parmi lesquels on citerait Greeg Minaar, Fabien Barel et même Nicolas Vouilloz, serait venu tester la technique et les machines sur les pistes de Stahlen. Et en 2010, comme par hazard, on a vu apparaître un flopée de vtt de DH équipés de motorisation électrique sur les salon.

Cette opacité et ce secret viendraient du principal partenaire de l’opération, qui développe un concept de batteries spécialement destinées aux vélos et qui voudrait imposer son standard au marché. La fédération annonce une présentation à la presse dés la fin Avril, sur le site pilote de Stahlen.

Déjà ressemblant à des motos, les vtt de DH se voient donc équipés de moteurs. Qu’on soit rassuré, l’usage du moteur est totalement interdite lors de la course proprement dite, la batterie se verrouillant par une clef dont disposeront les commissaires au départ. Et toutes les petites stations de moyennes montagne vont pouvoir rêver organiser des compétitions, puisqu’il ne faudra plus avoir de remontés mécaniques. Reste le prix de machines, puisque l’on annonce un minimum de 4000 eur pour l’équipement homologué UCI ! Autant se mettre à la moto ...

- PLUS : Le communiqué officiel de l’UCI







Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013