Accueil > News

  Hughes Richard : Dopage propre


(25/08/2003)

<REP|SITE/2002/florentrichard>

Hughes Richard : Dopage propre


Ceux qui habitent dans une grande ville l’ont probablement vu. On ne pouvait pas le louper. Dans les affichages d’abris bus, sur les plans de ville, et même et surtout sur les grands affichages en 4 x 3. Courant novembre le trialiste Hugues Richard, apparaît en équilibre (et sans casque !) sur sa machine, pour le plus grand bien d’une marque de boulangerie.

Nous n’avons pas vraiment l’habitude de nous intéresser aux péripéties publicitaires de qui que ce soit, et le fait de voir un vététiste vanter les mérites d’une baguette de pain ne devrait pas nous remuer plus le dérailleur que les tribulations de mademoiselle Je-le-vaut-bien au pays des voitures. Et puis on a déjà vu des pleines pages de Mini-mig et autre E.T. Vouilloz vantant les mérites de leurs sponsors.

Mais, parce qu’il y a un mais, les champions du VTT on plutôt l’habitude de s’afficher dans la presse spécialisée, vu qu’ailleurs le grand public se tape de qui ils sont, comme de leur premier baril de lessive. C’est quand même la 1ere fois que l’on peut voir le VTT et un de ses champions servir de porte-drapeau pour une campagne de pub grand-public.

Les esprits chagrins me rétorqueront que c’est somme-toute une histoire de gros-sous et que bon, quoi alors, enfin ???? Mais à une époque où les gros teams mettent la clef sous le paillasson, que des top-pilotes se retrouvent sans guidons faute de moyens, Hugues Richard ouvre une porte que l’on croyait définitivement fermée au monde du VTT. Il prouve que l’image de notre sport est porteuse et source de revenus pour le sportif de haut niveau qui veut boucler une saison. Car la différence qui existe entre Hughes Richard et son copain Franck Leboeuf, joueur de balle-au-pied bien connu, c’est que ce dernier n’a pas besoin des ressources de la pub pour vivre et assurer une saison.

Mais au-delà de l’aspect financier, c’est surtout l’image du VTT qui se vend. Le slogan de la campagne ne laisse aucun doute là-dessus. Il y est directement fait allusion au dopage. Entre le Tour de France et ses avatars pharmaceutiques (c’est fou ce qu’il y a comme asthmatiques dans le peloton...) et les ex-futur-champion-du-monde il semblerait que l’image des supers héros en ai pris un grand coup derrière les illusions. Alors place aux anti-héros, au moins connus, et surtout à ceux qui transportent une image plus soft et plus propre. Du naturel et de l’authentique ma bonne dame !

Alors si le VTT peut d’un seul coup véhiculer auprès du grand public une image positive, peut être verra t’on enfin les compétitions à la TV et arriver les moyens financiers qui manquent aujourd’hui pour permettre à notre sport de se développer autrement qu’à l’ombre du cyclisme de route.

NDR : Hughes Richard s’est rendu célèbre en gravissant en des temps records les monuments en vtt (Tour Eiffel, Tour Montparnasse, Tour de la Part Dieu ...), avec à la clef des records du monde. Il dédie chacun de ses exploits à une association de lutte contre une maladie orpheline, le Nævus géant.



(c) VTTnet décembre 2002
_



Auteur - RouelibrE




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013