Accueil > Magazine > Compte-rendus

  Le chien : le meilleur ami du mollet...


(3/02/1998)

<REP|SITE/1999/clebards>

La liste de diffusion VTT, vous connaissez ? Non ! Alors, vous n’êtes pas un
véritable vététiste de l’internet. Car c’est là que cela se passe. C’est là que tout
se dit. C’est au seins de cette liste que se trouve le coeur des internautes tous
terrains. Chaque jours des dizaines de messages apportant chacun leur lot d’informations,
de trucs, d’astuces ,d’expériences ou de questions déferlent sur les autoroutes de
l’information. Le point commun de cette ruche télécommunicante, ce qui retient la
constante attention de centaines d’yeux rivés sur les radiations blafardes de tubes
cathodiques, ce qui pousse ces milliers de doigts agiles à s’animer frénétiquement sur
les claviers des ordinateurs auquel ils sont reliés, c’est le VTT.

Depuis que le vtt existe, l’homo vététicus entretient une relation privilégiée avec
la flore et la faune sauvage qu’il arpente constament de ses crampons. Parmis cette faune,
il est un espèce domestique celle-là avec laquelle la relation est ambigüe.
Tantôt amour, tantôt haine, jamais platonique. Si en temps normal, l’animal est
sociable, le vététiste partage avec le facteur le plaisir d’être le catalyseur de
l’agressivité des canidés. Et ceci dès l’instant ou celui là entre dans le champs
d’action de ceux-ci.

La liste de diffusion, mirroir de nos angoisses sportives, aborde régulièrement la
question. Tout commence souvent par une question anodine posée par une victime d’une
rencontre chahutée. Ainsi, un jour, Guizmotte :

From : Helene PLANTIER Helene.Plantier@diagram.fr
To : Liste VTT vtt@cycling.org
Subject : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 8:45 AM

Boujour à tous,

Après avoir noté avec application vos précieux conseils pour préserver nos mollets roses et dodus, mon bilan n’est pas terrible et mes mollets trembles encore à chaque sortie.

Donc, je voudrai savoir
s’il existe un "sifflet" (ultrason, ...) qui pourrait faire déguerpir mes
ennemis jurés (et pas les rameuter ;o).

Bilan personnel :

- les giclettes d’isostar : je ne
vise certainement pas au bon endroit, car les gros "bill" que j’ai rencontré
n’ont pas été impressionnés.

- déclipser les Times et lui faire
une jolie marque de crampons sur le museau : ça je ne peux pas, j’ai vraiment trop les
toches ...

Pourtant c’est surement ce qui marche
le mieux, mais bon, c’est au dessus de moyens, je suis litéralement tétanisé. Et plus
ils sont gros, moins je peux, et pourtant, plus j’ai de chances de les avoir ...

Va savoir Charles !

La dessus Jean-Pierre apporte quelques explications sur les accessoires mis à la
dispositions des vicitimes potentielles. Mais la parade semble plus psychologique que
matérielle.

From : Jean-Pierre Renaud ehsjprd@ehf.ericsson.se
To : Liste VTT vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 1:19 PM

J’ai utilise un objet appele "Dazer" distribue par
"Sedao" (Societe de vente par correspondance d’objets plus ou moins
attrape-couillons) qui emet des Ultrasons.

Ca a l’air de marcher sur certains
chiens mais surtout ca permet de se sentir en confiance. Et il est sur qu’on est plus a
meme de se defendre contre Medor quand on est pas completement mort de trouille.

L’engin se précise, et l’on se rend compte à quel point les facteurs et autres
porteurs d’uniformes sont au même titre que les vététistes les malheureuses victimes
des gentil Médors et autres Mirzas qui veillent sur la tranquilité de leur foyers. Pire
le mordu est cocu deux fois puisque l’appareil ne semble décidément pas fiable. Il y a
des procès qui se perdent.

From : Billot Christophe Christophe.Billot@iie.cnam.fr
To : VTT vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 9:22 AM

En fait c’est pas un sifflet, c’est un petit emetteur a pile. Je crois
savoir que c’est un appareil qui a ete essaye par les facteurs, race tres appreciee de
tous les cabots. Les conclusions etaient que cela marche dans 50 % des cas et que bien sur
on ne se sait pas d’avance si cela marche d’ou le danger, impossible de faire confiance a
l’appareil.

Un autre accèssoire qui semble efficace lui est la bombe lacrymogène.

From : Touchard Dominique touchard@ganil.fr
To : Helene PLANTIER Helene.Plantier@diagram.fr
Cc : Liste VTT vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 9:14 AM

Un truc pas sympa du tout mais qui fonctionne. Une bombe lacrimo de
défense personnelle. Je n’ai jamais testé, mais j’ai des amis qui s’en sont sortis avec
ça.

Dominique.

Mais il faut dégainer à temps. Et lorsqu’il faut pédaler, tenir son guidon tout en
passant le rapport supérieur pour accélérer, sortir la bombe d’aérosol du sac à dos
fait figure de manipulation risquée surtout si l’on tient compte du délais forcément
très limité qu’il reste avant la première morsure. C’est ainsi que Roge imagine le
bricolage suivant :

From : brusley.d@ccmail.cgi.fr brusley.d@ccmail.cgi.fr
To : Luc Damas ldamas@blue.univ-savoie.fr
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 10:44 AM

La solution serait peut etre de faire un bricolage : monter la bombe
lacrymo a l’arriere (orientee vers l’arriere !), et faire un systeme de declenchement par
cable sur le cintre ...

Ca fait un peu K2000 !

Mais bon tout
le monde n’a pas le loisir ni l’envie de transformer son vtt en char d’assault. D’autres
stratégies plus douces sont mises en oeuvres. Cette fois-ci, il s’agit d’agir sur la
psychologie de l’animal. Dans cette catégorie, on distingue tout d’abord la méthode
douce qui consiste à faire copain copain avec le vilain Cador. C’est ainsi que coincoin
propose le truc suivant :

From : Molinari molino@hol.fr
To : Liste VTT vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 9:06 AM

Une solution qui marche chez moi, (pour le moment), Quand un chien arrive en courrant avec la bave aux levres et qu’on ne peux plus s’échaper, il faut s’arreter, mettre le vélo entre le chien et soi-même, et appeler le chien "viens, allez viens mon gentil toutou, oooooh qui l’est beau ce chien-chien, viens vite viens !"

2 solutions :
1- le chien comprends plus rien, s’arrete, abboie encore 30 secondes, et fini par se
barrer en se disant "p... c’est pas marrant il a meme pas peur..."

2- il vous bouffe sur place, et vous
pourrez meme pas lui en vouloir, puisque vous lui avez demandé...

Pour le moment, en une dizaine de
fois, c’est la 1 qui s’est passé... Si vous ne voyez plus de mail de ma part, c’est que
la 2 est arrivée...

Heuresuement, Antoine écrit toujours régulièrement sur la liste. C’est que la
méthode doit avoir du bon. Moins téméraire, mais toujours dans le registre amis-amis,
Emmanuel présente une méthode qui tout en restant douce ne sous-estime quand même pas
les ardeurs béliqueuse de la bête écumante.

Emmanuel Darlix (pomagroup@compuserve.com)
Mon, 1 Dec 1997 07:07:27 -0500

Pour ma part, comme je suis d’un naturel prudent avec
ces betes la, j’utilise ce que j’ai sous la main c’est a dire le vtt que j’interpose entre
moi et l’animal tout en progressant. Le conseil que j’aurais a donner serait de ne jamais
les sous estimer ... Pour ma part, la seule morsure que j’ai subi vient d’un miserable
roquet que je pensais avoir largue dans une descente et qui m’a rattrape dans la cote qui
suivait alors que j’avais ralenti.

MAN

Mais tout le monde n’est pas aussi sympa. Et il arrive (souvent) que le biker réponde
du tac au tac à l’agressivité par un acte violent. Après tout, c’est le chien qui a
commencé. Ainsi Roudou expose sa méthode qui présente l’interet d’opposer une réponse
graduelle et propostionnelle au degré d’agressivité de l’adversaire.

Jean-Marc Delforge (ping8927@ping.be)
Fri, 28 Nov 1997 10:03:41 +0100

Quand j’arrive sur le chien, je devine tout de suite
ses intentions. Indiférence, interet passager, et l’alerte rouge se déclenche lorsqu’un
apétissant jambon apparait dans la petite bulle qui surplombe son crâne. Dans ce cas
là, j’applique la méthode suivante :
Je fonce sur le chien. Ca, ça le déconcerte.
Il s’attend à une fuite éperdue, et pendant quelques secondes, il est déstabilisé. Au
dernier moment, j’oblique, et je passe à côté. Ce qui fait que lui est à l’arret, moi,
pas. Il est dérouté, moi, je sais ce que je fais. S’il reprend le contrôle de son self,
il se met à me courser, mais avec un peu de retard. Dans ce cas, j’ai tout le loisir de
déclipser du bon côté, et de lui dessiner SPD sur la museau. En général la méthode
est efficace, et l’initiative est laissée au chien de choisir son marthyr...

Roudou

Mais les choses ne se présentent pas toujours de façon aussi idéales. Aussi il
arrive que la panique gagne, et que seul un réflexe de survie animal de bête traquée
constitue la seule planche de salut possible. La nature humaine est pleine de ressources
comme le prouve Christian :

From : Christian ALLEMAND annchallem@toulon.pacwan.net
To : Liste VTT vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 12:28 PM

La seule fois ou j ai eu a faire a un chien qui n abandonnait pas, je
suis descendu de velo, le prenant a bout de bras par le tube de direction et de selle en
faisant mine de le projeter sur le clebard et en allant vers lui. Je ne sais pas ou j ai
puise le courage de faire ce mouvement, sans doute la grosse trouille que je ne manque
jamais d avoir dans ces moments la. A tel point que je remonte tremblant sur mon velo. C
est vraiment la peur panique.

Je me dis que tant qu a se faire
bouffer le clebs au moins il en prendra aussi.Cela a fonctionne.

Prop’s, lui a sauté sur l’occasion pour trouver un exutoire à une colère refoulée
qui devait s’exprimer. On ignore tout de la frustration à l’origine de cet acte sauvage,
mais nous imaginons très bien le chien devenu grabataire terré à vie au fond de sa
niche dans un recoin obscur de son térritoire après avoir subit un pareil traumatisme.
En voila un qui n’embêtera plus jamais un seul vététiste. Ni qui que ce soit
d’ailleurs. Merci prop’s

From : Prop’s opiedfro@cri.univ-lr.fr
To : Liste VTT vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 1:42 PM

Un truc que j’ai fait une fois alors qu’un chien (de taille moyenne) me
coursait avec la ferme intention de faire la fete a mes mollets, je l’ai regarde droit
dans les yeux tout en roulant, et j’ai fait un demi tour contre braque avec derapage et
tout le reste. Le chien s’est arrete net en sursautant un peu, et puis c’est moi qui me
suis mis a le courser tout en le traitant de tous les noms d’oiseau !! Et je peux vous
dire que le klebs a du avoir une bonne trouille !

Bon faut dire que ce matin la j’etais
en petard, alors peut etre qu’en temps normal, j’aurais eu les boules... c’est meme sur.

Prop’s

Et puis il y a aussi la victime frustrée qui animé d’un légitime sentiment de
vengeance revient sur la scène du crime histoire de revivre son agonie, et au passage de
faire passer le goût du mollet à son bourreau. La méthode n’est peut être pas très
héroique, mais comme il le dit, ça soulage...

Hutchinson S.A. - Siege social - Adrien roger (roger.adrien@hutchinson.fr)
Fri, 28 Nov 97 10:31:04 PST

c’est arrive a un pote pres d’allauch il a rate le chien
qui etait derrière donc bouffage de la cheville (pas grand chose, un peu de peau et une
chaussette toute neuve :) Donc retour a la maison prendre la voiture et la le chien y c’est
pris un coup de portiere dans la gueule (genre tu t’arretes, tu appelles le chien et quand
il est a 20 cm de la portiere tu l’ouvres d’’un coup), depuis le passage est degage et le
chien decampe des qu’il y a un velo ou une bagnole (ca soigne pas mais ca soulage, et ca
fait bien rire aussi)

Certains n’ont vraiment pas de chance. En vacances, il y a celui qui atire tous les
moustiques. Grâce à Seb nous aprennons, qu’il y a aussi celui qui atire les crocs des
médors. Très pratique surtout pour ses copains.

Re : Ouarf ouarf couche sale bete
Sebastien Gorret (Sebastien.Gorret@sagem.fr)
Fri, 28 Nov 1997 13:05:24 +0100 (NFT)

Pour ma part j’ai eu plus de probleme canin en courant qu’a velo. jusqu’a present
j’avais l’arme absolue contre ca : Mon pote DAVID. Redoutable mon poto il a un dont pour
metre les chiens en colere et se faire devorer son short en jean ;-))) mais maintenant
qu’il ne cours plus avec moi j’ai peur ;-)))

Prop’s de nouveau qui n’en rate pas une
se jette carément dans la gueule du loup. Heureusement pour les chiens, cette fois-ci
Prop’s avait toute sa tête. Il a judicieusement opté pour une retraite stratégique.
Sinon on se demande bien ce qu’il serait advenu des afreux toutous.

Re : Ouarf ouarf couche sale bete
Spec’Man (opiedfro@cri.univ-lr.fr)
Fri, 28 Nov 1997 11:13:28 +0100

Moi il m’est arrive un truc une fois. J’etais dans une descente et je suis rentre par
megarde dans une propriete privee. J’ai ete "gentillement’ acueilli par Zeus et
Apollon (vous savez les chiens dans Magnum), qui m’ont fait comprendre que je n’etais pas
trop le bienvenu ;-) Bon dans ces cas-la, SURTOUT ne pas les regarder droit dans les yeux,
ces animaux-la sont pas du genre "QI de 200", prendre son velo, faire demi tour
calmement, et repartir toujours calmement. Apres vous pouvez hurler quand ils sont loin.
Heureusement ces chiens ne sont pas dresses a l’attaque, tant mieux.

Sinon pour les roquets, la giclette du bidon, ca les matte bien ces vermines. Ou alors
le tatouage SPD sur la gueule (marche aussi pour les automobilistes zeles :-) ). Ou alors
vous pouvez faire un freinage brutal en travers style Pierrot, et leur dire : "allez,
viens t’la mettre, sale morveu !!" Et la, en general ils se remettent a courir mais
dans l’autre sens :-D

Prop’s

Tout le monde n’entretient pas des relations aussi tendues avec les clebards. D’autres
se demandent au contraire comment leur faire aprécier le vtt autrement qu’en dégustant
le mollet des bikers. Plutôt que de chercher le moyen de s’en débarasser, Thomas cherche
au contraire la méthode pour se faire accompagner de son toutou.

From : Thomas Lissajoux Thomas.Lissajoux@utbm.fr
To : vtt@cycling.org vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 10:58 AM

j’aurais en fait une autre question, destinee celle la aux possesseurs de chiens :

Est ce qu’un chien peut arriver a suivre sur
une rando (sportive, pas familiale), est-ce que ca tiens la distance (+-40km), la longueur
(3h) ...etc... ???

Du coup le débat change de style pour aborder le sujet sous un autre angle.

From : Luc Damas ldamas@blue.univ-savoie.fr
To : Thomas Lissajoux Thomas.Lissajoux@utbm.fr
Cc : vtt@cycling.org vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 11:10 AM

Ca depend du chien.
Regarde les uskies qui trainent les traineaux. Ils vont pas si vite mais ils ont la peche. D’autant que sur une rando sportive, tu n’a pas que des portions a 40km/h. Moi, j’y arrive rarement car, soit ca monte, soit c’est technique.

D’autres comme Lolo proposent carement un plan d’entrainement du clebs afin de l’aider
à profiter pleinement de la randonnée.

From : Laurent Gonzalez gonzalez@inforsud.fr
To : vtt@cycling.org vtt@cycling.org
Subject : Re : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 12:06 PM

Tout depend de la race du chien de la condition physique du
chien et aussi de son age. Ma chienne ( braque allemand agee de trois ans tient une
journee entiere en montagne et a rythme soutenu ) ce qui compte c est prendre de quoi
faire boire le chien et aussi de quoi l’alimenter ( reserve de croquettes hautes energie
dans le sac a dos )

Si le chien est plus habitue au
canape qu a galoper il faudra le remettre en conditon progressivement en commencant par de
petites randos de 1/2 heures a rythme cool et en augmentant progressivement l effort ( de
plus ce qui est bon pour le chien est aussi bon pour le maitre sauf peut etre les
croquettes et encore que c est pas si mauvais que ca ;-).

Pour ce qui est de l effort de plus
de trois heures il vaut mieux menager quelques pauses.

Et là, on se rend compte que tous les cadors ne sont pas aussi mauvais qu’il veulent
le faire croire. après tout, ceux que l’on voit, et surtout ceux dont on se souvient, ce
sont ceux qui nous coursent. Les autres, tout aussi nombreux, voir plus constituent une
majorité silencieuse qui reste bien au chaud à côté de la fenêtre, près radiateur en
se fichant pas mal de ces tordu pédalants sur leurs droles de machines. Il en est même
qui aprécient la randonnée. Ainsi speed raconte :

From : Speed speed@chez.com
To : vtt@cycling.org vtt@cycling.org
Subject : RE : [Chiens]
Date : Thursday, January 15, 1998 11:20 AM

Alors la, j’en profite pour conter une anecdote ...

Une rando avec un pote dans le
vercors ...
Un chien commence a nous suivre, on passe un col, on descend, le chien est tjs la ...
on change a nouveau de vallee, le chien persiste ...
Bref, au final, sortie de 8h, 65 bornes pour plus de 2300m de deniv’, le chien mort de
mort ...
On a bien evidemment fini dans la nuit, donc on a descendu le col des Limouches par la
route, en s’arretant pour attendre le malheureux qui titubait (il se melangeait les
pattes, quoi)

Bref, costaud quand meme l’animal, surtout qu’il n’avait eu droit qu’a une rondelle de
sauc’ a midi !

P.

Il faut croire que les chiens ont
un
flairparticulier. Ils ont du sentir que j’allais leur en faire voir. En effet le jour ou
je décide de commettre cet article, je pars effectuer ma randonnée hebdomadaire. Et
voila t’y pas que je me fais courser par un Cador. il a fallut improviser car aucune des
méthodes décrites ci dessus n’ont pu être appliquées. Sans doute avait-il lui aussi
consulté les archives de la liste. Au moment ou il allait se payer mes godasses, et juste
avant que je ne céde à la panique, je m’en suis tiré en lui mettant carément mon poing
dans la gueule. Le pauvre n’as pas vu venir le coup, et je crois bien qu’il n’a toujours
pas compris d’ou cela venait. Mais en chien intelligent, il a tout de suite jugé bon de
ne pas importuner le biker qui me suivait.



Auteur - Roudou




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013