Accueil > Magazine > Le cri du Single Track

  Coup de gueule pour une pub ...


(7/01/2004)

<REP|SITE/2003/cdg>

Coup de gueule pour une pub...

Connaissez vous JYR ? Jean Yves Renard ? C’est un personnage tristement
mythique chez les vététistes du Net, à coté duquel le Beauf’ de Cabu ferait figure d’enfant de
coeur au service d’une ONG...un vrai gâte-sauce le JYR, capable de vous fâcher avec le vtt, les
vététistes et tous les amoureux de la nature. On savait peu de choses de JYR à part son mauvais
esprit sur un VTT mais on connaît son métier maintenant. Il y a de grande chances qu’il soit
créatif dans la pub...
C’est une grande photo, sur 2 pages, qui s’étale dans les journaux de VTT. Traitée en noir &
blanc sépia, on y voit un beau chemin dans une forêt, large, en courbe et surtout en pente. Un de
ces chemins comme nous en connaissons tous. Un chemin pour envoyer les watt. Mais un chemin
piégeux, comme les pierres qui le jonchent le prouvent.
Une roue déjantée explosée contre un arbre tend à démontrer que ce qui
précède n’est pas un vain mot. D’ailleurs le regard se pose sur un personnage, traité lui en
couleur. Nonchalamment allongé sur le sol, en appui sur un coude, les jambes croisées, il a tout de
la plus parfaite décontraction, alors que manifestement il vient de se taper l’otb de sa vie. On
comprend vite que notre personnage, habillé par la même marque des pompes à la casquette en
peau-de-polysthyréne, en passant par les protections, n’a "même pas mal". Protégé par tous ces
produits griffés, il est blindé contre tous les crashs, et le slogan que l’on découvre l’indique
clairement : "Un vêtement D...... tombe toujours à la perfection".
Traitement sympa de l’image, situation cohérente et plausible de chute, humour décalé et slogan
percutant. Tout est dit, et bien dit, pour une marque qui conçoit des produits par ailleurs
excellents (j’en use et je peux vous en parler) et qui veut inciter les gens à se protéger. Tout
est dit ? Non il manque le détail qui tue...
De gauche à droite...
C’est le sens de lecture d’une image. De bas en haut et de gauche à droite. C’est comme cela que
notre cerveau travaille. Et ce que notre esprit retient, c’est souvent la dernière information
qu’il perçoit sur l’image observée. Et dans notre cas, lorsque notre regard
quitte le biker se prélassant tranquillou sur son chemin, c’est le reste de son vélo que l’on
découvre, en haut, à droite, décalqué sur un arbre. Enfin pas tout à fait. Quelque chose fait
tampon entre la carcasse de vélo et l’arbre : Des champignons étalés par terre, un panier renversé
sur une main entr’ouverte, un corps allongé, une tête que l’on devine renversée dans le fossé.
Quel contraste entre notre cycliste décontracté comme une cocote d’avant guerre sur sa méridienne
et ce pauvre ramasseur de champignons qui semble agoniser dans le fossé. D’un seul coup, l’image
sent la non-assistance à personne en danger, pue la beaufitude et l’égoïsme urbain. Et au-delà,
pire qu’une meute de beaufs’ traquant la bestiole à poils ou à plumes, voilà inventée l’image du
vététiste killer de champignologue !! Après la Porsche en folie dans les couloirs de bus, voici
donc le biker en délire dans les singles-tracks !!!
Le VTT, me semble t’il, est un sport et une activité qui fait appel à certaines valeurs, dont la
nature n’est pas la moindre. Avec elle, et le respect qu’on lui doit, des valeurs t’elles que le
respect de l’autre, l’entraide, la solidarité. Quelle idée saugrenue a pu traverser l’esprit des
créatifs qui ont pondu une telle pub, pour des produits par ailleurs très performants et dignes
d’intérêt, transformant ainsi l’image du vététiste en un crétin dangereux, égoïste et criminel ???
Certes une pub pour des produits vtt, dans la presse vtt, à destination d’accros de vtt, c’est un
moindre mal. Mais à l’heure où du coté de Bruxelles la commission Européenne planche sur des
futures lois qui pourraient être hyper-restrictives pour notre sport, jugé là- bas polluant et
destructeur, est-il besoin de donner l’image que véhicule cette pub ? Lorsque les associations
diverses oeuvrent à faciliter le partage des forêts par tous les utilisateurs, doit t’on arracher
les panneaux "partageons la nature" et les remplacer par d’autre genre " Nique les piétons " ??
Mais JYR n’est pas être pas créatif dans la pub ? En ce cas celui qui est à l’origine de cette
image n’a probablement jamais dû poser ses fesses sur un vtt pour apprécier ce qui fait les valeurs
de ce sport...

RouelibrE



Auteur - RouelibrE




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013