Accueil > Magazine > Compte-rendus

  Abyssiraid 98


(1er/09/1999)

<REP|SITE/1999/abyssiraid>

But

Les buts de cet article sont entre autres de :

  • présenter AbyssiRaid 98 dans ses grandes lignes
  • résumer les différents aspects de la préparation

Bien que contenant des informations importantes, les pages ci-après ne sont
qu’un résumé du document détaillé et complet à disposition des participants et des sponsors.

Qu’est-ce qu’AbyssiRaid 98

AbyssiRaid 98 est le résultat d’un rêve d’évasion et de grands espaces en
Afrique. C’est la découverte d’une partie de l’Ethiopie parcourue à vélo tout terrain (VTT), en une
douzaine d’étapes journalières, par un groupe de maximum 10 personnes, accompagnées par un véhicule
d’assistance et logeant dans de petits hôtels locaux.

Sans aucune compétition mais dans un esprit d’équipe et de convivialité,
AbyssiRaid 98 devrait être :

  • une plongée au c ?ur de l’Afrique, de superbes paysages, d’une faune et d’une flore très riches
  • une découverte d’un pays et de sa population encore très peu touchés par le tourisme
  • une aventure humaine en groupe dans un environnement tropical parfois difficile
  • un raid physique dans des endroits où le VTT est un objet inconnu

Pourquoi l’Ethiopie

Malgré les difficultés économiques, les conflits ethniques et les régimes
politiques instables, l’Afrique reste un continent fascinant et attirant. Et parmi les quelques
destinations relativement sûres et peu touchées par le tourisme, l’Ethiopie tient une place
particulière. Longtemps isolé du monde puis soumis à un régime dictatorial, l’ancien empire du
Négus s’ouvre lentement à la réalité d’aujourd’hui. La découverte et l’aventure authentiques sont à
la portée de celui qui ne ménage pas sa peine pour aller au-devant d’une population fière et
extrêmement chaleureuse.

Et pourquoi ne pas entreprendre une fois quelque chose qui sort de l’ordinaire,
se sentir un peu comme Stanley ou Livingstone partant à l’aventure ! Quelle belle récompense que
d’arriver au bout d’un raid que l’on a soi-même organisé du début à la fin.

face="Arial Rounded MT Bold" >

Le pays

Voici quelques informations clés sur la géographie et la vie de tous les jours
de Ethiopie :

  • nom : Ethiopie, anciennement Abyssinie
  • superficie : 1’127’127 km2
  • capitale : Addis Abeba, 2’300 m d’altitude (3e plus haute capitale du monde)
  • plateau central volcanique (Hautes-Terres ou Ethiopian Highlands), isolé sur trois côtés par des basses-plaines désertiques. Altitude moyenne de 2’000 mètres. 20 sommets dépassant 4’000 m !
  • les Hautes-Terres sont très montagneuses, partagées par la vallée du Rift et la vallée du Nil Bleu qui forment de profonds canyons
  • population : 57’171’000 habitants (3e pays le plus peuplé d’Afrique)
  • Addis Abeba : 1’500’000 habitants
  • plus de 80 langues parlées en Ethiopie. Langue officielle : l’amharique
  • deux religions principales : chrétienne (35-40%) et musulmane (45-50%)
  • monnaie : le birr (Br) équivaut à 22 centimes suisses
  • économie essentiellement agricole
  • grande variété climatique : des Monts Balé avec des chutes de neige régulières au désert du Damakil avec des températures diurnes de plus de 50 ° C
  • les Hautes-Terres : climat tempéré, température diurne moyenne de 16 ° C
  • le sud de la Vallée du Rift : altitude de 1’500 m, climat tempéré à chaud, et humide selon la saison
  • Vallée du Rift au sud d’Addis Abeba : savane herbeuse dominée par de hauts arbres

Le raid

Abyssiraid ne se prépare et ne s ?effectue pas de la même façon qu ?une traversée
du Jura ou un tour du Mont Blanc. Des contraintes d ?ordre climatiques, d ?environnement, d ?horaire,
de logement et logistiques rendent ce type d ?expédition plus délicat et nécessitent une préparation
minutieuse au niveau du trajet. Le choix des étapes demande une étude détaillée de la carte et
l ?aide de tous les documents pour déterminer :

    • la longueur de l ?étape
    • l ?élévation totale
    • l ?altitude moyenne
    • le type de revêtement (route, piste,...)
    • la possibilité d ?être dépanné par un véhicule d ?accompagnement
    • les possibilités de logement le soir

Au vu de ce qui précède plusieurs possibilités étaient offertes. Après études et
discussions en tenant compte de la réalité africaine nous avons décidé du trajet selon les critères
suivants :

  • accompagnement par un véhicule 4x4 : conduit par un chauffeur éthiopien, ce type de véhicule permet à un ou plusieurs accompagnants de pouvoir assurer la logistique, les soins médicaux d ?urgence en cas d ?accident, la préparation à l ?arrivée de l ?étape,... De plus tout le matériel personnel et commun peut être emporté facilement.
  • logement : nous logerons à chaque étape dans des hôtels au standard africain (2 à 3 US$ la nuit, douche dans la chambre ou à l ?étage). Plusieurs étapes peuvent se faire dans des hôtels de standard européen.
  • lieu : l’Ethiopie est un pays extrêmement vaste, aussi grand que la France, l’Allemagne et l’Italie réunies. Ne disposant que d’un temps limité, nous devons nous limiter à découvrir qu’une petite partie du pays, la Vallée du Rift au sud d’Addis Abeba. Elle offre un résumé de tous les types de paysages et de reliefs que comptent les hauts-plateaux éthiopiens : plaines de savane herbeuse, lacs refuges d’innombrables oiseaux, parcs nationaux, forêts tropicales et d’altitude, et hautes-terres cultivées à près de 3000 m d’altitude. Nous couvrirons l’ensemble des 600 km d’Arba Minch à Addis Abeba.
  • temps : le raid se déroulera sur une dizaine de jours, avec une adaptation préalable de quelques jours à 2500 m dans la capitale. Nous prendrons l’avion jusqu’à arba Minch, puis nous remontrons sur Addis en une dizaine d’étapes.
  • étapes : AbyssiRaid étant prévu comme une petite expédition dans un temps limité, les étapes doivent être planifiées en tenant compte des contraintes suivantes  :
  • la chaleur
  • le relief : région montagneuse, élévations jusqu’à 1500 m par jour
  • l’altitude : entre 1500 et 3300 m
  • la fatigue : altitude, climat, étapes
  • la nourriture : épicée, lassitude
  • les rencontres : malgré la performance sportive, la découverte du pays, de ses habitants et de leurs cultures doit être le moteur du raid
  • le logement : il est impératif de trouver des conditions d’hébergement satisfaisantes à l’étape (hôtel, restaurant)
  • les imprévus  : ennuis mécaniques ou de santé, atténués avec le véhicule 4x4

Quand

Le climat éthiopien étant très dépendant de l’altitude, la meilleure période
pour voyager et découvrir l’Ethiopie, surtout à VTT, semble être d’octobre à janvier : la
température est clémente sur les hauteurs, plutôt fraîche la nuit.

AbyssiRaid aura lieu dans la seconde quinzaine du mois de novembre 1998.

Planning

Afin de planifier l’ensemble du projet AbyssiRaid, des tâches et des obligations
ont dû être déterminées, avec des dates de début et de fin. Le tableau ci-après représente
l’ensemble du projet jusqu’à son aboutissement.

1997

1998

Tâche

5

6

7

8

9

10

11

12

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

Dossier du projet
Premier topo
Recherche des sponsors
Organisation du vol
Raid de test
Organisation en Ethiopie
Passeport
Visa
Vaccins
Matériel
Topo final
Voyage à l’aéroport

RAID

X

Voyage

Notre lieu de départ sera Genève-Cointrin pour sa proximité du domicile de la
majorité des participants et ses facilités d’embarquement. La première étape nous ménera à
Francfort où nous prendrons le vol d’Ethiopian Airlines pour Addis Abeba.

La principale difficulté du voyage sera de limiter le poids des bagages au
maximum afin de ne pas trop dépasser la charge tolérée. L’essentiel du poids des bagages sera
réservé au VTT. Il s’agit d’emballer son vélo de façon à ce qu’il soit bien protégé des chocs
inévitables . La marge pour le reste du matériel reste bien mince !

Le matériel commun (outils, médicaments,...) doit être partagé entre tous les
participants afin de répartir le poids.

Santé

Comme dans la plupart des pays tropicaux, un risque latent de maladies ou
d’épidémies spécifiques existe en Ethiopie. Mais l’altitude d’une bonne partie de la région qui
nous intéresse rend ces risques moins importants (pression barométrique, température la nuit,
vent,...).

Un certain nombre de vaccins sont nécessaires ou recommandés (fièvre jaune,
hépatite A, poliomyélite, tétanos, malaria).

L’ensemble des médicaments et bandages nécessaires à AbyssiRaid devront être
partagés en deux : une trousse médicale dans le véhicule 4x4 d’accompagnement et une ou plusieurs
petites trousses personnelles dans les sacs à dos.

>

Matériel

Les temps où une expédition africaine se composait d’une dizaine de participants
et d’une centaine de porteurs sont résolus. Aujourd’hui les moyens de transports, la technicité des
vêtements et la course au gain de poids permettent d’emporter un maximum de matériel indispensable
dans un minimum de volume. Une liste a été établie sur la base des recommandations de voyageurs
expérimentés. Le matériel a été partagé en quatre emplacements possibles :

  • sur l’homme à VTT, cela concerne avant tout ses vêtements et son sac à dos
  • sur le vélo, c’est le matériel de réparation de première nécessité, les gourdes remplies, etc.
  • dans le sac à dos du biker, c’est tout le matériel dont on peu avoir besoin pendant que l’on roule (personnel ou communautaire)
  • dans le véhicule d’accompagnement 4x4, tout le reste du matériel personnel (affaires de toilette, rechange,...) et les pièces de réparation communes

Sponsoring

Bien que les frais d’organisation d’AbyssiRaid soient nuls (imaginé, développé
et mis en place par des personnes privées dans un esprit non lucratif), la participation n’est pas
forcément à la portée de toutes les bourses. Afin d’alléger les frais, il est possible et
nécessaire de trouver des sources privées ou publiques pratiquant le sponsoring à une petite
échelle.

Des frais directs ou indirects pourrait être réduits par une participation
financière ou des dons extérieurs :

  • voyage
  • vêtements
  • équipement, accessoires
  • boisson et nourriture énergétique,...

Responsables

La mise sur pied d’une expédition comme AbyssiRaid est un travail d’assez longue
haleine et comportant de nombreuses recherches et démarches. Afin de renforcer l’organisation, les
liens entre participants avant le départ et de créer ainsi une ambiance créatrice, un partage des
tâches de mise en place du raid est nécessaire.

Les tâches suivantes sont assumées par des personnes différentes selon leurs
connaissances ou leurs intérêts : choix du trajet, contacts en Ethiopie, recherche des sponsors,
préparation du vol, préparation du raid de test, tâches administratives (passeports, visas), aspect
médical (vaccins, médicaments), préparation du matériel.

Participants

Le nombre idéal de bikers serait de 6 à 8, avec deux accompagnants et le
chauffeur dans le véhicule 4x4.

Au vu des contraintes que le raid va imposer, les participants devront être en
bonne condition physique et avoir un entraînement étagé sur toute la saison 1998, permettant de
rouler sur des étapes parfois difficiles de 40 à 70 km.

Raid de test

Plusieurs expéditions de plusieurs jours seront organisées au printemps et en
été 1998. Elles permettront aux participants à AbyssiRaid de :

  • former un équipe soudée d’amis prêts à s’entraider
  • tester leur résistance physique en milieu alpin (altitude >1’200 m) relativement difficile
  • tester les VTT tels qu’ils seront utilisés en Ethiopie
  • tester un maximum du matériel emporté dans le sac à dos
  • intéresser et convaincre les sponsors du sérieux de l’expédition

La région idéale pour un raid d’évaluation serait l’Arc alpin (conditions
semblables à l’Ethiopie à mi-novembre : journées chaudes à tempérées, nuits fraîches, altitudes de
1’200 à 3’000 m, hébergements simples, conditions d’hygiène réduites, assistance technique limitée)
avec de nombreux raids possibles (tour du Mont Blanc, tour du massif du Grand Combin,
Chamonix-Zermatt, la Vallée du Rhône par le Nord de Châtel-St.-Denis au Grimsel,...).

Daniel Voisard (e-mail : daniel.voisard@swisscom.com)




Auteur - Daniel Voisard




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013