Accueil > Magazine > Tests et essais

   Qbikes Tracker Octa


(25/02/2004)

Ce n’est pas un mais deux vtts que la marque Qbikes nous avait prêté à l’occasion de la Fagnet 2003 (ndlr : séjour organisé par Vttnet dans les Ardennes belges).
Le Tracker Octa, jumeau tout suspendu du 6th element, représente lui aussi le haut de gamme de la marque mais dans la catégorie des « fulls ».
Phil nous livre ci-dessous ses conclusions sur le Tracker après une journée complète passée à arpenter les single-tracks à son guidon.

<REP|SITE/2004/tracker>

Examen statique

Côté look il faut bien dire que ce vélo est réussi. La finition est très
bonne (à noter la biellette originale et le logo de la marque en relief sur le tube de direction), le design sur le cadre est plutôt agréable à l’oeil, la
combinaison des 2 nuances de vert entre le triangle arrière et le cadre
également. On retrouve un peu du Giant XTC Team NRS au niveau de
l’allure générale ce qui augure de qualités dynamiques certaines.
Côté équipement c’est l’Amérique ! Que du beau et du bien choisi. Une
fourche SID Team avec contrôle au guidon, un amortisseur DT Swiss SSD
210L, une potence FSA avec un cintre combinant harmonieusement alu et
carbone, magnifique pédalier FSA carbone, freins Magura Marta SL avec de
superbes leviers en carbone, selle Fi’zik nisene, pneus Michelin Comp S
Light, jantes Mavic X3.1 tubeless et un groupe panaché Shimano XT/SRAM
X.0. Le VTT ainsi tout équipé descend en dessous des 11kgs et pour un
« tout mou » c’est plutôt une excellente performance.


En selle


Dès les premiers tours de roue, il n’y a pas de doute, nous avons
à faire à un VTT de cross-country pur et dur. Position très en avant,
légèreté, tous les éléments pour pouvoir bloquer les suspensions et
obtenir un comportement rigide sur des parcours plats ou roulants.
D’ailleurs cela confirme également le choix des composants évoqués dans
le paragraphe précédent : ils ont été choisis pour leurs caractéristiques XC. Du léger, solide certes, mais qui n’est pas fait pour supporter des jumps de folie ou des arsouilles en diable à
fond dans les cailloux.
La SID Team est la fourche de XC par excellence,
visible sur tous les spads des pilotes du circuit. Très légère (1,3kg)
elle s’accommode de toutes les difficultés rencontrées sur des parcours
de XC. Evidemment en rando sportive ou même en marathon longue distance,
elle trouvera également sa place. En revanche pas question de free-ride.
Idem pour les accessoires light qui équipent ce vélo. Le freinage assuré
par les Marta SL est vraiment fulgurant.
C’est du très sensible, limite
On/Off, mais avec l’habitude on prend plaisir à sentir ce frein qui
réagit à la moindre sollicitation de l’index posé sur ce petit levier en
carbone qui donne une sensation extrêmement agréable. Le confort procuré
par l’amorto DT Swiss est vraiment excellent, mais c’est surtout par sa
motricité qu’il étonne le plus. Ce vélo accroche du tonnerre dans les
montées techniques. La combinaison avec la SID est judicieuse et dans
les parties techniques et sinueuses, ce VTT est plutôt maniable, très
confortable et agréable à piloter. J’ai trouvé le cintre un peu étroit.


Le test


J’ai roulé une journée complète sur ce vélo, 58kms et 1300m de dénivelé dans les forêts ardennaises de la Fagnet 2003. La position en avant m’a
surpris au début, surtout dans les descentes un peu raides mais cela se
corrige en travaillant la position sur le vélo. D’autre part la taille M
était un peu petite pour moi et je me serai senti plus à l’aise sur un L
je pense. Côté confort c’est du velours. Aucune fatigue due aux
accidents du terrain. Ce vélo avale tous les obstacles de ce type de
parcours, en forêt avec peu de cassant, peu de cailloux. En relance et
en côte il est très efficace, de par le blocage de ses suspensions, mais
surtout de par sa motricité et sa légèreté.
C’était quasiment le vélo
idéal pour cette journée de test. En revanche, je crains qu’il
soit moins à son aise sur des terrains beaucoup plus difficiles, à forte
pente et très caillouteux, car les renvois de roue arrière et la
position en avant pourraient surprendre.


Conclusion


En bref, c’est un VTT qui trouvera un usage parfait chez les crosseurs,
ainsi que chez les randonneurs fortunés qui pratiquent la rando
dominicale ou longue distance sur des terrains de moyenne difficulté.

Les points forts


Rendement
Poids
Equipement

Les points faibles


Côté exclusif

Fiche technique


Cadre : Q bikes exclusif - Cross Country Alu 7005 TB T4 T6
Fourche : Rock shox SID Team W/RC avec Lock-Out
Amortisseur : DT Swiss SSD 210L
Potence : FSA XC 120
Cintre : Aricle aluminium/carbon
Selle : Fi’zi:k nisene
Pédalier : FSA carbone
Dérailleurs : Shimano XT/ Sram X.0
Commandes : Shifters X.0
Freins : Magura Marta SL
Roues : American classic/DT Swiss 1.8-2.0/Mavic X 3.1 tubeless
Pneux : Michelin Comp S Light tubeless

Poids : 10.950 kgs (taille M)

Prix : 3990 euros


Quelques Liens

- Test Qbikes 6th element C2H4

- Site Qbikes


Texte :
Mise en page & photos : Stéphane WASSON - stephw@vtt.org
_



Auteur - Steph’




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013