Accueil > Magazine > Tests et essais

  Test : Les freins Magura HS33 EVO2


(31/01/2005)

Apparus il y a quelques années sur les vélos de descente, les freins à disques sont maintenant devenus une généralité dés que l’on arrive sur le milieu de gamme, que ce soit en XC ou en enduro et bien sur en free-ride et en descente. On pourrait croire le freinage sur jantes réservé aux purs vélos de XC pour cause de légèreté ou pour le matériel moyen/bas de gamme. Pourtant Magura propose toujours à son catalogue un modèle de freins sur jantes qui a fait sa gloire il y a encore peu, le système HS33. Mieux, la marque allemande en propose même une nouvelle mouture, l’EVO2. Gros plan et test in vivo d’un best seller.

Bon, résumons vite fait la situation pour les nouveaux ou ceux qui ont oublié de réviser leur parfait de vtt. Si on veut arrêter le mieux possible les excès d’un vététiste lancé à pleine vitesse il existe aujourd’hui 2 solutions : les Vbrakes qui sont le dernier système en cours en matière de freinage sur jantes ou bien les freins à disques, une adaptation au vtt d’un produit venu de la moto. Il y a encore peu, ce dernier système souffrait de nombreuses tares ; lourd, pas toujours fiable, voire franchement capricieux, sensible à la chauffe, à la fiabilité douteuse et au tarif astronomique. Freiner sur disque tenait plus du snobisme que de la réelle efficacité. Mais comme l’idée était bonne, les ingénieurs ont bossé et les produits qui équipent aujourd’hui nos vtt sont aboutis.

S’il n’était arrivé avant les disques sur les VTT on pourrait croire que le système HS33 de Magura est le fruit des amours illégitimes de Papa Vbrakes avec Miss Disques. En effet si les HS33 sont bien des freins sur jantes, leur commande se fait, non pas par câble comme des Vbrakes mais par un système hydraulique, tout comme les freins à disque.

Inventé il y a plusieurs années, bien avant que le 1er disque ne pose ses fesses sur un moyeu de vtt, le système HS33 se compose de 2 petits vérins, qui poussent des patins de manière parfaitement parallèle sur la jante. Résultat ? C’est puissant, précis et la commande du système offre souplesse et confort. Terminé les avant-bras tétanisés et les crampes dans les doigts que les freins tirés par câbles - des cantilevers à l’époque ! - induisaient immanquablement dés la 1ere grosse descente. Et que dire de la puissance ? Ce n’est pas pour rien que les fabriquants de tandems ou de vtt de trial montaient (et montent encore) des hs33 en série sur leurs productions.

Bref au fil des ans, les Magura HS33 sont devenus un classique incontournable. A tel point que Magura, qui s’est tourné depuis dans la fabrication de freins à disques, n’a jamais enlevé ce matériel de son catalogue. Mieux il la fait évoluer en 2004.

Quoi de neuf Doc’ ?

La nouvelle mouture des HS33 se nomme EVO2. Une fois ouvert le paquet on ne constate pas de gros changement coté pistons. La forme reste la même. Sur notre modèle les pièces sont noires et alu. Plus sobre quand même que les rouges ou jaunes des versions précédentes. Petite nouveauté un arceau rectangulaire en tôle ajouré est livré dans la boite. C’est la petite révolution de cet EVO2 mais à ce stade nous ne le savons pas encore. A l’autre bout de la durite la commande montre elle par contre une sacré évolution. Terminé les poignées ’3 doigts’ en alu moulé massif. Les nouvelles commandes sont des pures ’2 doigts’ à l’ergonomie directement inspirée des freins à disques. La molette de rattrapage de jeu qui sur les anciens modèles formait une belle verrue rouge sur les leviers est élégament intégrée aux nouvelles commandes.


Une fois mis en place les leviers on constate que l’angle de sortie des durites a été judicieusement changé favorisant le parcours de celles-ci. De plus cet angle est exactement le même que celui du méplat des shifters Shimano. Du coup les commandes de dérailleurs et les poignées de freins s’intègrent l’une à l’autre et se retrouvent exactement dans le même plan. Ceci est aussi vrai avec les produits Sram. Bien vu !

Un des points délicat des HS33 jusqu’à présent était leur montage. Pour tout dire il fallait s’armer d’une bonne dose de patience et agir dans le calme avant d’arriver au bon montage. Un vrai générateur de crises de nerfs, de quoi vous faire renoncer à freiner HS33. Avec les EVO2 terminé ! La clef de ce changement passe par ce fameux arceau rectangulaire. Celui-ci se positionne sur les axes des Vbrakes et se comporte comme un gabarit de positionnement. Là où il fallait passer des heures à ajuster chaque piston dans l’espace, il suffit de mettre en place l’arceau, de fixer les pistons en les positionnant dans les logements de l’arceau sans les serrer complètement, de positionner les patins sur les flancs de la jante, et d’actionner doucement le frein pour éloigner un peu les patins, enfin de serrer complètement et c’est terminé. Enfantin, d’autant que la notice, comme toujours chez le fabriquant allemand, est complète et décrit dans un français parfait les étapes pas-à-pas. La seule vraie difficulté reste le raccourcissement de la durite qui demande un tout petit peu d’attention. Bref, sauf à être équipé de 2 mains gauches ou à être sous herbe-à-rigoler nuit et jour, impossible de ne pas parvenir au bon montage ! Enfin la forme de l’arceau permet de recevoir de pneus de grosses sections (jusqu’à 2.5’’) ce qui était impossible avec la précédente version.

On the fly…

Première constatation lors de la première sortie, l’ergonomie du serrage du piston mobile, celui que l’on doit démonter pour assurer les opérations de dépose des roues, est améliorée. Un angle sur le levier permet de glisser le doigt pour l’ouvrir plus facilement, alors que sur l’ancienne version il fallait parfois avoir recours à un objet pour entr’ouvrir ce levier si il était trop serré. De la même manière le positionnement du piston mobile est facilité grâce à l’arceau arrière. On est à la bonne position chaque fois.

L’ergonomie des commandes donne vraiment l’impression d’avoir à faire à des freins à disques. Une vis permet de régler la garde. Si sur les anciens modèles il fallait aller chercher un peu loin les leviers, là c’est directement sous la 2eme phalange. Revers de la médaille, avec des grandes mains et des gros grips, il reste peu de place aux doigts entre la poignée et le cintre. Rien de bien méchant toutefois.

Plus gênant la molette de réglage. Peu pratique, elle s’est révélée difficile à manipuler. Pas question d’ajuster du bout du doigt en roulant. Elle n’a pour elle que l’avantage d’être plus discrète.

Une fois lancé on peut constater tout le confort de cette nouvelle mouture des HS33. L’ergonomie des commandes est parfaite et la douceur de fonctionnement encore améliorée. C’est un régal. Le confort apporté par la commande hydraulique dans les passages techniques est encore en hausse car la nouvelle ergonomie permet une meilleure tenue du cintre et on se surprend à freiner d’un seul doigt.

Coté mordant pas de changement. Ca gniake toujours autant, même si le système, dépourvu d’arceaux rigidificateurs en série (boosteurs) est un peu spongieux à l’attaque. Il reste possible d’ajouter ces arceaux en option pour avoir un mordant et des sensations plus franches. Mais par temps sec on n’est pas loin de certains freins à disques. Par contre dés que le temps vire à la grenouille, les HS33 restent alors des freins sur jantes et montrent une diminution de performances tout comme les Vbrakes.

Conclusions

Cette cure de jouvence a bien réussi aux Magura HS33. La qualité de finition reste irréprochable et l’ensemble est esthétiquement réussi, plus léger au regard, en particulier pour les poignées. En terme de montage le travail des ingénieurs allemands permet de se lancer sans angoisses dans l’assemblage du système et l’ergonomie générale de la partie mobile est parfaite à l’usage.

Question fonctionnement les EVO2 sont à la hauteur de leurs prédécesseurs et font même globalement mieux grâce à une meilleure ergonomie des commandes. Bref que du bon ! Mordant, dosage au poil, commande parfaitement relayée par l’hydraulique ; le pilote n’a plus qu’a se concentrer sur son pilotage. Franchement il est difficile, pour ne pas dire impossible, de revenir aux VB après avoir essayé les HS33. Bien sur il ne faut pas demander aux Magura les mêmes services qu’une paire de freins à disques mais il faut avouer que malgré tout le système n’a pas trop à rougir face aux disques.

A une époque où l’on freine de plus en plus sur des galettes de tôle il faut se demander pour qui et pourquoi freiner HS33 ? Le système s’adresse avant toute chose aux pilotes équipés en VB et qui veulent du mordant et de la puissance sans les crampes. Polyvalents, ils veulent aller en montagne sans séances préalables de muscu’ des avant-bras ! Mais surtout ils ne veulent pas exploser leur petit cochon. Car les HS33 restent avant toute chose un produit de 2eme monte, que l’on achète en remplacement de freins Vbrakes. Plutôt que d’investir dans des disques et souvent des roues capables de recevoir ces disques, on peut efficacement améliorer le freinage avec les HS33 Evo2 sans se fâcher avec son ministre des finances et sa balance.

Bref les HS33 Evo2 sont plus que jamais l’alternative entre Vbrakes et disques, pour un freinage économique et efficace. Ajoutons à cela la terrible fiabilité du système qui une fois monté s’oublie, tant il est sans soucis et très fiable. En prime la garantie est de 5 ans, sous réserve de s’inscrire en ligne sur le site de la marque. Et que dire du prix des patins et de leur durée de vie face aux plaquettes des disques ? Nous avons retrouvé dans ces Evo2 tout le bien que nous pensions de la version précédente testée sur VTTnet avec les plus gros défauts en moins. Et si vous êtes déjà équipé de HS33 old-school pas de panique, il existe un kit permettant de transformer vos HS33 en EVO2.

Décidément ces HS33 sont un incontournable parfois négligé. Un best seller même. En tout cas pour VTTnet un maître-achat.

Fiche Technique :

- Magura HS33 Evo2
- Poids : 790 gr la paire (sans boosters)
- Couleurs disponibles : noir mat et argent
- Prix public : 209 €

Quelques liens :

- Le site du fabriquant : www.magura.com
- Le test des HS33 publié sur vttnet en 2001
- A voir aussi le site officiel du culte Magura



Auteur - RouelibrE




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013