Accueil > Magazine > Tests et essais

  Essais des freins Magura HS33


(1er/01/2002)

Dans le marché du frein de VTT reste t’il une place pour un système alternatif ? C’est ce que
VTTnet à voulu savoir. Présentation, autopsie et test du système HS33. Alors, "join the brake people" or not ?

<REP|SITE/2002>

Dans le monde du VTT, deux grands systèmes se partagent aujourd’hui le marché du freinage :

- Le freinage mécanique sur jante, avec le système Vbrake (VB) qui représente encore 47% du
marché de la 1ere monte.

- Venu de la moto, et longtemps réservé aux vtt de descente, le freinage hydraulique à disques, qui a
quant à lui explosé en 2001, en prenant 45% du marché du neuf.

Si le bon vieux système VB a pour lui la légèreté, l’efficacité, la simplicité et une fiabilité à toute
épreuve, les disques offrent une puissance de freinage " tout temps " et une efficacité de fonctionnement
sans égal. Par contre ce nouveau système souffre d’un niveau de prix élevé, surtout s’il faut considérer qu’il faut
souvent changer les moyeux, voire la roue complète, pour l’adapter en 2eme monte. De plus, la
fiabilité et la simplicité d’entretien et de réglage ne sont pas toujours au rendez-vous.

Chacun de ces systèmes répond à des cas d’usages bien particuliers. Mais comment faire lorsque l’on
est un biker polyvalent et/ou fauché ? Dans leur grande imagination les constructeurs ont inventé des
systèmes hybrides.

D’un côté les freins à disques à commande par câble, système ne semblant pas recueillir les faveurs
des utilisateurs, et souvent utilisé plus pour le look que pour la qualité de freinage, même si aujourd’hui de très bons produits, fiables et efficaces existent sur le marché. Mais leur qualité reste occultée par la piètre efficacité des premières versions. De l’autre, des freins sur jantes à commande hydraulique. Le plus célèbre de ces freins est très
certainement le système HS33, qui depuis 10 ans fait les beaux jours de la marque allemande Magura.

L’originalité des HS33 est de marier la simplicité et la fiabilité du freinage sur jante, à la souplesse et à
la puissance de l’hydraulique. Utilisé en 1ere monte sur des vtt de cross-country avant l’arrivée des
disques, encore monté sur les tandems, les vélos de trial et les vélos de raid, le système est surtout
devenu une valeur sûre pour de nombreux pilotes qui l’ont adopté en 2eme monte.

Vttnet a voulu savoir si ce choix était justifié : Arrêt sur image d’un test " in vivo " de 1 an et quelques
milliers de kilomètres.

Le testeur

A tout test, son testeur. Là, c’est votre serviteur qui s’y est collé. Mes compagnons de sorties me
qualifient de pilote " réservé ". Mi-randonneur , mi-sportif, je traîne mon Gzéro et mes 38 ans sur les
pentes du Dauphiné, du Bugey et des Savoies, histoire de tenter de tutoyer les sommets et les Gre’
(*). Bon père de famille, je souhaite arrêter mes 82Kg facilement, et moduler ma vitesse. Avant ce test
j’avais confié cette tâche à des VB Avid Arch Rival, qui sont parmi ce qui se fait de mieux en matière
de freins sur jantes.

1er contact

Le système HS33 est livré assemblé.
A un bout, la poignée de commande intégrant le cylindre émetteur, de l’autre 2 cylindres récepteurs
avec leurs pistons porte-patins . L’ensemble est fourni rempli et purgé, et il est donc inutile de jouer au
plombier, sauf à vouloir raccourcir les durites.

En ce cas, la viscosité de l’huile minérale utilisée fait qu’en sectionnant la durite, le liquide ne coule
pas, si l’on prend soin, bien sûr, de ne pas secouer la durite, et de ne pas appuyer sur le levier
pendant l’opération. Il suffit, après ajustement, de remettre une olive, de purger (inutile la plupart du
temps), sans avoir à envisager de fastidieuses opérations de remplissage.

Dans la boite, on trouve une notice de montage très bien rédigée. Le manuel est complet, et on trouve
même quelques autocollants à la gloire de la marque. Dans un sachet, quelques pièces de rechange
et de la gaine thermo-rétractacle pour le montage avec des butées de câble, dans le cas où le VTT ne
serait pas équipé pour le passage de durites. Enfin, 2 arceaux rigidificateurs, aussi appelés
" boosters ", d’origine en tôle d’acier, et bien sur les patins de frein pour jantes alu.

Le montage

Le système HS33 se monte en lieu et place des VB, sans faire aucune modification. D’un coté un
piston fixe, de l’autre un piston équipé d’un blocage rapide le rendant démontable d’un simple geste,
afin d’assurer le montage et le démontage de la roue.

L’assemblage des éléments entre eux ne présente aucune difficulté, pas plus que le montage sur le
cadre. Reste alors à positionner les patins " pile-poil " afin de tirer le meilleur profit de ces freins.

Contrairement aux VB ou aux cantilevers, les HS33 se règlent dans l’espace, en 3D. Déroutant au
départ ; une jante débarrassée de son pneu et un doigt de patience, permettent d’arriver au bon
résultat sans trop d’encombre. Crispant, voire franchement " crise de nerfs ", cette phase réclame
une ambiance ’zen’ et un peu de temps devant soi la première fois. Mais rien qui ne soit
insurmontable, surtout si on prend le soin de lire la notice livrée avec les freins, ou de profiter de
l’expérience d’un " maguriste " confirmé en suivant les conseils de montage de notre " Doc’ Maguy "
lui même.

Sur le terrain

Au 1er contact, la manœuvre à vide des commandes est déroutante. Il y a un " vide ", puis un côté
spongieux, mais la commande est douce et reproduit l’agréable sensation que l’on a avec une
câblerie neuve et haut de gamme sur des freins VB.

L’ergonomie des commandes déstabilise un peu celui qui vient d’un système à câbles pur "2 doigts" .
L’axe de rotation plus bas, la poignée plus large, la garde importante contribuent à surprendre au
premier abord.

Les petites mains peuvent être défavorisée, mais une vis de réglage de garde permet d’adapter le
levier à toutes les morphologies.

Une molette de réglage de l’usure " en vol " se trouve sur chaque commande. Elle se révèle très
pratique, et on se surprend à régler en roulant, même en zone technique avec un seul doigt. Du tout
bon, ça !

Lors des 1ers tours de roues, rien de transcendant et on a une impression équivalente à un bon
système VB neuf. De plus, lors de notre premier essai le temps était pluvieux et les HS33 ont montré
qu’ils restaient un système de freinage sur jante, donc sensible à l’humidité.

Par contre, les difficultés du terrain apparaissant, je vais vite apprécier la douceur de l’hydraulique et
sa précision. La souplesse et la plage d’efficacité des HS33 sont étonnantes, et on peut réellement
" nuancer " son freinage dans les passages techniques. Ce n’est pas pour rien que les HS33 sont
encore un " must " chez les trialistes. Et ces qualités, apparues dès la première sortie, ne se sont pas
démenties au fil des kilomètres.

En montagne le système allemand va se montrer à l’aise partout, sans atteindre les qualités des freins
à disques de bonne facture. Souple, précis, mordant, ils permet d’évacuer l’effort de freinage et
introduit puissance, précision et confort. Il n’y a plus qu’à se consacrer à son pilotage et au plaisir des
longues descentes : finies les crampes et la tétanisation des avant-bras !

Et 1500 km plus tard...

A l’issue de ces quelques 1500 Km de test, je n’étais pas convaincu mais réellement séduit ! !

Même en conditions humides, je n’ai pas constaté de bourrage inquiétant. Il ne
m’aura fallu m’arrêter qu’une seule fois pour nettoyer le passage des roues. Mais d’autres pilotes, en des lieux plus humides que mon terrain de jeux habituel avouent être confrontés à des bourrages plus importants qu’avec des VB, pouvant être franchement handicapants certaines fois.

Le parfait n’existant pas, il faut bien constater quelques défauts, dont les principaux sont
probablement le poids (+200 gr par rapport à une paire de XTR) et le prix (environ 210 Euro la paire
complète).

Il existe toutefois des arceaux alu ou carbone, permettant d’alléger l’ensemble pour les accros du light
et mettant la paire d’HS33 au niveau de poids de V-brakes XT. Quand au prix, il reste dans la bonne
moyenne, entre VB moyen/haut de gamme et les disques, et l’offre est suffisante chez les
distributeurs pour dénicher la bonne affaire. A ne pas négliger, compte tenu de la fiabilité de ce
système, le marché de l’occasion. Ajoutons à tout cela un coût d’entretien pratiquement nul en 12
mois.

Reste le look un peu pataud de l’ensemble, et les couleurs parfois criardes, qui font que l’esthétique
des Magura est parfois contestée.

Par contre, quel plaisir, 6 mois après le montage, même dans les pires conditions de garder le même
confort de fonctionnement qu’au 1er jour. Quel système à câbles peut en dire autant ?

Insensibles aux conditions extérieures, sans pratiquement d’entretien, sans même de changement de
patin en 1500 km. Les HS33 se payent même le luxe d’avoir des patins
peu onéreux. Quel système de disques peut en revendiquer autant ?

Conclusions

On ne peut incontestablement pas demander aux HS33 de remplacer des disques en terme de
puissance, mais ils se hissent très largement au rang des meilleurs VB.

Mais surtout, outre un prix abordable, les HS33 sont quasiment sans entretien, offrant la polyvalence
et le confort de l’hydraulique.

En dehors des modes, les HS33 sont un choix non conformiste et de raison, choix qui fait rimer
efficacité avec fiabilité, confort avec précision, tanquilité avec entretien quasi nul.

Incontestablement, le système de freins hydrauliques sur jantes, du moins dans l’interprétation qu’en
fait Magura depuis maintenant plus de 10 ans, a encore de beaux jours devant lui.

Une valeur sûre en quelque sorte. Une valeur culte disent même certains.

Fiche technique : MAGURA HS33

- Couleurs : rouge Tomac, jaune raceline, argent quicksilver, noir mate black, bleu sid et nouvelle
- version blanche "snowhite" (en série limitée depuis Noël)
- Prix public : 210 Eur la paire
- Garantie : 5 ans

Options "tuning" :
- Booster alu CNC (Magura), Booster carbone (Woodman), Durites aviation et leviers alu CNC(Magura)

(*) Gre’ : surnom donné par les membres de la liste de diffusion de VTTnet aux vététistes radicaux et " arsouilleurs " généralement originaires de Grenoble ou des Savoies, au niveau technique et à la vélocité légendaires.

Liens

- Le site officiel Magura
- Le site du culte Magura version anglaise
- Le site du culte Magura version française



Auteur - RouelibrE




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013