Accueil > Magazine > Compte-rendus

  Happy Bike Days O2 Bikers


(13/06/2005)

<REP|SITE/2005/hbd>

Happy Bike Days, Quesaquo ?

Au fil des années, c’est devenu un classique, au début du printemps, O2 Bikers, le magazine Belge du VTT, propose un week-end de test pour que les pratiquants puissent juger du matériel et se faire une idée avant leur prochain achat !

Les distributeurs ne s’y trompent pas puisqu’ils sont chaque année plus nombreux à répondre présent et à proposer un nombre de vélos d’essais toujours plus important. Ainsi, ces 9 et 10 avril, près de 30 marques étaient représentées pour plus de 160 vélos à enfourcher. Et ce, pour la plus grand joie des participants.

Cette année, la nouveauté était le lieu choisi par O2 Bikers pour installer son campement : la Citadelle de Namur. Une relocalisation louable car plus centrale au niveau de la Belgique, évitant de trop longs déplacements pour "les gens du nord". De plus, cet endroit propose pas mal de possibilités pour un parcours de test en cross country mais surtout, il dispose d’une formidable piste de descente (voir cet article).

Cette tendance, initiée l’année dernière à Borzée avec l’organisation de remontés en camion fait partie de la grande mouvance "free-ride" que subit actuellement le vtt. De plus en plus de pratiquants sont à la recherche de sensations fortes et s’initient aux pratiques qui étaient confidentielles jusqu’alors. Il suffit de regarder les catalogues des différents marques pour se convaincre du marché qui existe.

Les pistes de test

Si l’organisation, rodée par plusieurs années d’expérience était impeccable, il nous faut bien avouer que la piste de test de XC nous a laissé sur notre faim : une très (trop) longue partie goudronnée avant d’arriver véritablement sur un sentier, un infâme bourbier à traverser, prélude à une montée gluante alors que tout le reste du parcours était bien sec. Peut mieux faire, c’est certain !

La piste de descente, quant à elle, avait été édulcorée dans un soucis de sécurité. les sauts étaient sagement contournés, les parties pentues prises en chicane et les arbres arboraient leur moelleux pelage d’hivers, à savoir des bottes de paille. Malgré cela, nous pûmes assister à de nombreuses chutes et autres cabrioles.

Les vélos testés

Comme à son accoutumée, VTTnet s’est fait une joie de s’inscrire à ce rendez-vous pour vous livrer des impressions sur les quelques vélos testés. Il ne s’agit pas là d’un test au sens ou la rédaction l’entend habituellement, mais des avis et commentaires après être monté quelques kilomètres sur le vtt.

PAB (le free-rider)
J’ai essayé trois vélos de descente sur la piste de DH avant de me rendre compte que ce n’était vraiment pas quelque chose d’intéressant. En effet, encore plus qu’un spad de XC, un vélo de descente doit être parfaitement adapté à son pilote pour y trouver ses marques, pouvoir se lacher et qu’arrivent les sensations. Un amortisseur trop ferme ou trop souple ruine le comportement et il n’est pas possible, dans une telle journée, de changer de dureté de ressort pour chaque utilisateur. Ainsi je ne peux donner d’avis sur l’Orbea Chronosolver, le Lapierre Black FRX et le B1 Woodbumble, mis a part que je n’aime décidément pas le dual contrôle pour le free-ride.

Ma journée à alors pris une autre orientation avec le test de vélo plus joueurs, les enduro :
- Viper Rider : j’ai été assez déçu de son angle de chasse beaucoup trop fermé a mon goût rendant le vélo certes maniable mais d’une instabilité flagrante pour un vélo de ce type.
- Turner 5Spots : la révélation de ce test, un comportement extrêmement bien adapté à la pratique, il permet de bien pédaler tout en restant ludique et sécurisant. Point de pivot sur bague malheureusement.

Fab’ (le crosseur)

- VIPER World Cup Team : Comportement très sain, pas de pompage excessif de l’amorto arrière, équipement correct, très bon rapport qualité prix.
Si je devais conseiller un vtt tout suspendu pour une personne n’ayant pas spécialement un très gros budget, ce serait celui-ci.
- Turner Flux (en config XC) : Le vélo que j’ai le plus apprécié lors de cette journée de test.
Sensation de légéreté, très bon rendement, on a toujours envie de relancer la machine.
Le vélo idéal pour la rando sportive et les chronos.
A souligner aussi, la très belle finition du cadre
- Décathlon SIX : Sensation de lourdeur dès les premiers coup de pédale et la position relevée n’incite pas trop à se donner à fond. La fourche est un peu limite, mais le réglage était peut-être un peu trop dur, par moment, je me serais cru sur mon rigide. Un vélo à conseiller pour la rando tranquille ou pour les débutant, mais le poids risque d’être un handicap.

Steph’ (l’esthète)
- Turner Flux (en config XC et All mountain) : la potence et le cintre n’étaient pas en accord avec les 2 vélos essayés, du
coup direction un peu lourde. Bonne finition des cadres, articulations sur bagues mais avec graisseurs intégrés.
- Décathlon S.I.X. : Position relevée permettant de s’amuser sur tous les terrains. Un peu lourd à emmener et fourche moyenne. Bon petit vélo à tout faire pour débuter.
- Décathlon N.E.U.F. XC : Une bête de course. 11,2kgs (en taille M) et ça se sent ! Très nerveux avec l’anti-pompage maison. Cintre plat mais position pas trop extrême malgré ça (pas de nez dans le cintre).
- Commençal Meta 4.10 : Composant de qualité, finition correcte. Position agréable. Malgré les +12kgs annoncés, j’ai eu une sensation de lourdeur, d’inertie, un peu pataud en somme.
- Scott Genius : Essayé sur la piste de DH ! Bonne position aussi. Vélo assez nerveux, suspension arrière efficace.

Vu dans les paddocks
- Les nouvelles fourches Fox 36 et 40, superbe mais chèros.
- La richesse Shimano : un semi-remorque et deux camionnettes pour ne même pas présenter les groupes complets.
- Les gammes Mountaine Cycle, Kraftstoff et Santa Cruz : magnifiques !
- Le proto carbone de chez Viper.

Coups de gueule
- Aux vttistes indélicats qui rapportent les vélos de test pliés et endommagé (et qui n’assument pas leurs responsabilités).
- Aux crosseurs qui confondent piste de descente et parcours de XC.
- Aux descendeurs qui confondent journée de test et séance d’entraînement.

Coup de cœur
- A l’organisation.
- Aux importateurs et distributeurs présents.
- Aux vttistes courtois (heureusement la grande majorité).

Quelques liens
- Galerie photo des Happy bike days
- Galerie photo de Stef’
- O2 Bikers
- La piste de descente de Namur
- Compte rendu de l’édition 2003
- Compte rendu de l’édition 2001



Auteur - PAB




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013