Accueil > Magazine > Tests et essais

  Giant Trance


(23/07/2006)

<REP|SITE/2006/trance>
C’est à l’occasion du BretagneNet (séjour VTT de 3 jours organisé par VTTnet - ndlr) que les Etablissements Guedard de Rennes nous ont fourni un Giant Trance 2 pour un essai.

Ce vélo est équipé du système Maestro, le nouveau système de suspension inventé par Giant et qui fait suite au système NRS.

Le modèle que nous avons pu essayer pendant 120 km sur les sentiers bretons était un taille M. Il est particulièrement adapté aux gabarits 1,70 -1,85 m, mais l’une des testeuses n’ayant pas la taille requise, cela ne l’a pas empeché de l’essayer.

Au premier abord, ce Trance un vélo "aérien", un cadre -simple avec un petit renfort près de la tige de selle, la suspension est concentrée près du pédalier et du bras oscillant. Notre modèle est d’un noir sobre avec la fourche rouge. Son look simple et épuré va à l’encontre de certains modèles au design plus torturé.

Sans revenir entièrement sur les longues explications -fournies par Giant VTT, l’on pourra dire que le système Maestro est le système VPP « maison », sensé et l’on va revenir dessus , absorber les chocs et limiter le pompage.

Pour plus d informations technique , je ne saurai vous conseiller de lire les explications plus complètes sur le site GIANT

Voici l’équipement standard d’un Trance 2 qui entre dans la catégorie Marathon.

Spécificités techniques :

- Cadre : Trance Marathon, suspension Maestro™, 100mm, AlluxX 6061 butted, FluidForm

- Tailles : XS/14,5 - S/16 - M/18 - L/20 - XL/22
Poids 12,68 kg

- Fourche : ROCK SHOX Reba SL, ressort air, débattement 100mm, hydraulique Motion Control, rebond ajustable

- Amortisseur : FOX Float R, 6.5"X1.5", ProPedal, rebond ajustable, 40x6/22,2x6

- Pédalier : RACE FACE Evolve XC, 44x32x22, X-Type
Chaîne SHIMANO HG 53, 9 vitesses

- Jeu de direction : FSA Orbit Z, 1"1/8

- Cintre : RACE FACE Evolve XC, 635mm, relevé 25mm, Ø25,4

- Potence : RACE FACE Evolve XC, 6°, Ø25,4

- Freins (av. ar. : HAYES HFX 9 XC, disques 6" (av. & ar.)

- Roue (av. ar.) : Moyeux DT Swiss Cerit Disc, 28 trous, disque/ Jantes MAVIC XM 317 disc, adaptateur valve Presta

- Pneus (av. ar.) : HUTCHINSON Bulldog Airlight, 26x2.1, tringle souple, 66tpi

- Derailleur av. : SHIMANO Deore XT, dual pull, collier bas Ø34,9

- Dérailleur ar. : SHIMANO Deore XT, 9 vitesses, grande chape

- Manettes : SHIMANO Deore LX

- Cassette : SRAM PG970, 9 vitesses, 11-34

- Selle : WTB Rocket V

- Tige de selle : RACE FACE Evolve XC, Ø30,9, 350mm

Notre vélo était équipé de la fàçon suivante légèrement différente

- Fourche : MARZOCCHI BOMBER MX PRO SL ( de test )

- Potence : WORLD FORCE 90mm en alu fraisé.

4 testeurs ont pu essayer ce vélo. Voici leur impressions :

Rv - 43 ans , Specialized m4 fsr 99, un quintal bien senti !

« Quand on passe d’un Specialized de 99 à un Trance de 2006 , on fait un bond dans le temps.
Lorsque je suis monté dessus, j’ai eu tout de suite une impression d’aisance, position plutot assez relevée (notre vélo d essai était equipé d une potence très courte et d’un cintre plutot large), et dès les premiers coups de pédales, une sensation de légèreté.

Sur les premiers chemins, déjà les qualités ressortent, pas de vibrations, pas de sautillement, super confortable, aucune sensation de pompage et pourtant, vu de derrière, la suspension bouge...comme quoi elle absorbe particulièrement bien les petits chocs.

Sur les premieres difficultés, le vélo est trés stable, il offre un très bon rendement, la relance est très aisée.
On passe les difficultés sans aucun problème, les grosses, les racines, les pierres, on ne s’en préoccuppe meme pas, de toute fàçons çà passe où l’on veut, on dirige la roue avant et le reste suit dans la facilité, il est fini le temps où l’on se battait pour conserver la bonne trajetoire.

Dans les descentes, la seule limite que je lui ai trouvé c’est la mienne, il est largement plus performant que moi et je suis très loin d’avoir trouvé les limites du confort et de l efficacité. Les km passent en douceur et en efficacité.

Coté équipement, mention spéciale aux dérailleurs inversés que j’apprécie particulièrement, à l’amortisseur Fox qui fait son travail sans qu’on s’en préoccuppe et aux freins Hayes que je n ai pas pu prendre en défaut. Petite remarque, la fourche Marzochi MX pro sl de test montée sur notre vtt, un pur bonheur, mais comme j’ai déjà un MX comp Eta... le rendre sera un supplice »

Mes +++
- la suspension
- la stabilité, le confort
- les dérailleurs inversés
- la beauté du pédalier

Mes ---
- la position de l’amortisseur et son manque de protection ( il semble exister des versions avec un sorte de sabot ou une pièce qui est prévue à cet endroit)
- les gaines de frein que je trouve trop longues et qui auraient vite tendance à se coincer voire à s’arracher (J’ai personnelement mis un collier Rilsan pour éviter qu’elles ne se promènent de trop)
- l’absence de protection du cadre au niveau des passages de gaines
- devoir le rendre...!

Prop’s 32 ans - Specialized stumpjumper 2005 - le meilleur vttiste du groupe

«  Belle finition pour le cadre et les bielettes du système à point de pivot virtuel montées sur de gros roulements. Le cadre est bien slooping avec un centre de gravité très bas.
La potence n’est pas d’origine, et bien que d’une finition douteuse(ndlr : juste en alu fraisée dans la masse, il appelle celà douteux...), sa longueur (90mm) est idéale.

J’aime bien la fourche, une marzo MX Pro SL, avec son réglage de compression sur 5 positions.

Elle demande pas mal de temps de rodage par contre. En montée on peut appuyer tout ce que l’on veut sur les pédales, la suspension ne s’enfonce pas d’un poil... Sauf en cas de choc bien sûr ! En danseuse ça pompe un peu, mais c’est le cas de quasiment tous les TS et il faut adapter sa façon de pédaler, s’obliger à rester assis le plus longtemps possible. Un réglage de pro pedal manque un peu.

Mis à part ces détails, en fait voilà un vélo nerveux et bien efficace en montée technique. En descente, qu’elle soit rapide ou raide, la stabilité est exemplaire ! Beaucoup plus que mon stumpjumper ayant pourtant plus de débattement. Du coup, à défaut d’être aussi ludique et puissant que le stump’, cela donne un très bon vélo de marathon, très à l’aise sur les terrains sur lesquels nous avons roulé, et avec un bon potentiel pour les gros rouleurs en montagne. Efficace et sans fioritures ».

Mes +++

- absence de pompage en montée assis,
- nervosité,
- stabilité en descente,
- cadre garanti 5 ans.

Mes ---

- commandes de dérailleur arrière inversées,
- passage de gaine de frein archaïque sur la fourche,
- nécessite une protection sous le tube diagonal sous peine de détruire la rotule d’amortisseur.

Et pour finir Karine et Manu, nos Chouchou et Loulou ,...

«  De l’age de pierre à l’électronique !!!! Un nouveau monde s’ouvre à nous

Et oui nous avons l’espace d’un WE délaissé nos chers vélos tout rigide Decathlon (serie 510) qui aujourd’hui sont vraiment en passe de devenir des collectors et mériteraient meme de figurer dans un musée .

Alors que dire lorsqu’est arrivé notre tour d’essayer le Trance de chez Giant ? Premiere impression, qu’elle belle ligne, sobre mais élegante.

Me voila sur la selle, et frayeur même apres avoir baissé la selle au maximum, mes pointes des pieds
touchent à peine le sol (précision je suis plutôt petit gabarit, 1m63). Malgré tout je décide quand même de continuer car sur ce velo le cadre est vraiment trés compact et offre une position tres agréable.
Me voila partie et quel plaisir d’avoir un vélo tout suspendu de cette qualité, l’occasion de découvrir de nouvelles sensations, les vraies joies du VTT, d’ailleurs les suspensions sont tellement efficaces que même dans les chemins cabossés nous avions l’impression d’être sur la route !

Que du bonheur, c’est vraiment un vélo qui donne envie d’aller faire du VTT tous les dimanches (c’est décidé je vais changer de vtt !)" ( ndlr : elle aussi a vu la lumière ! )

*un gars*

Mes +++
- la souplesse de la suspension
- la position

Mes ---
- quel est le con qui a inversé les poignées de vitesse ....

*une fille*

Mes +++
- sa ligne
- son cote rassurant, il passe partout
- ses suspensions
- ses freins

Mes ---
- l’inversion des vitesses qui demande un certain temps pour s’adapter (d’ailleurs je ne me suis jamais habituée).

Conclusions

Ce qui nous a fait craquer ?? la beauté du pédalier .
Ce qui nous a surpris ?? la largeur du cintre.
Ce qui nous a déplu ? le manque de protection de la tête d’amortisseur, le dérailleur inversé.

Pour 2000 euros, Giant a réussi à faire un vélo qui sait, et plaire à des vttistes de haut niveau, autant qu’à des quasi débutants.

Facile à prendre en main, il inspire immédiatement confiance, sobre, simple, efficace, en plus il est beau...que demander de plus ?

Plus : le site GIANT

Thank’s : aux établissements Guedard - 13 BD bd beaumont -35000 RENNES, qui nous ont permis de faire ce test.


VTTnet est devenu la référence du VTT francophone sur le web. Nous recherchons des pigistes et des rédacteurs. Tous les sujets nous intéressent, pouvu qu’il s’agisse de VTT ; matos, entrainement, spots, coups de gueule, compte-rendus, images...

Alors confirmés du clavier ou débutants de la souris, ça nous interesse forcément car nous partageons la même passion. A votre tour de la partager via internet et VTTnet.

- Contactez nous redaction@vtt.org




Auteur - RV




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013