Accueil > Magazine

  ROHLOFF : L’avenir de la transmission ?


(31/07/2006)

<REP|SITE/2006/rohloff>

Lors d’une interview que nous avez consacré Jean-Loup Gonnet du shop Loisirs VTT, celui-ci nous avait expliqué qu’à son sens toutes les évolutions et les améliorations avaient été apportées sur nos VTT et que les machines ne devaient plus évoluer beaucoup, sauf dans le domaine de la transmission qui restait sur le classique triptyque chaine-dérailleur-pignon, vieux comme le vélo.

La marque Autrichienne Rohloff travaille et propose quelques années un système original, véritable boite de vitesse pour vélo. Si un tel concept trouve sa place dans les vélos de ville, cela semble au départ moins évident pour un vtt, surtout si il est destiné à des pratiques « poil aux pattes » genre freeride.

Race Company, qui distribue Rohloff, présentait à Châtel un Santa Cruz Nomad équipé du système. A défaut de pouvoir l’essayer nous avons posé quelques questions à Thierry SAVOY qui s’occupe du sav chez Race Compagny.

Le gros avantage mis en avant par le constructeur est la fiabilité, surtout sur des machines de freeride ou de descente, pour lesquelles il est plus particulièrement destiné. Il permet de diminuer la garde au sol de manière importante et, à l’exclusion du tendeur de chaîne, il n’y a plus aucun dérailleur qui vient étreindre les racines et les caillasses, ni se livrer à des coïts furieux avec les rayons. Exit la casse et les abandons en compétitions. La chaîne elle même se trouve soulagée des passages de vitesses et elle ne s’use pratiquement plus. Et puis surtout, tout se passe dans le moyeu, où une batterie de pignons jouent à s’engrainer entre-eux dans le calme d’une boite fermée et baignant dans un bain d’huile. Terminé les chaînes qui tressautent, les pignons qui engrainent mal sous les soubresauts de la course du vélo ou à cause d’un maillon vrillé, d’un corps étranger dans la cassette etc...en prime c’est plus silencieux.

Coté pilotage que du bon aussi d’après notre contact. Les vitesses passent quelques soit les condition du terrain, la vitesse et les chocs. On peut les passer à l’arrêt et même en plein vol sur un saut. Terminé aussi les doubles commandes puisqu’il n’y a plus qu’une seule poignée tournante, qui offre 14 vitesses, soit l’équivalent d’un 22/ 32/ 44 (intéressant quand on sait que beaucoup de VTT n’ont plus que 2 plateaux pour limiter les risques de déraillement) couplé avec une cassette 12/34 . Enfin la roue arrière offre une meilleure rigidité avec un rayonnage spécial comprenant 2 parapluies symétriques.

Reste deux grandes questions : le poids et le prix. Pour ce qui est du poids, l’importateur donne un embonpoint de + 600 gr par rapport à un système XT complet, ce qui n’est pas négligeable même si cela reste très relatif pour des vtt de freeride où le poids n’est pas l’atout ni la recherche principale. Question prix on est là aussi dans le « lourd » puisque le système complet affiche 1500 €. Ca va en calmer plus d’un.

Il n’en reste pas moins que le système mérite qu’on s’y attarde, surtout pour les accros de la descente et du gros ride, qui trouveront là un système « no soucy » et grappilleur de secondes pour les compétiteurs et ne leur demandant qu’une petite vidange tous les 1000 km.
Rohloff explore là en tout cas une voie de travail intéressante et qui pourrait bien se développer sur nos vtt dans les années à venir. Mais là le matos sera sûrement aussi japonais...

PLUS :
- le site de RACE COMPANY


VTTnet est devenu la référence du VTT francophone sur le web. Nous recherchons des pigistes et des rédacteurs. Tous les sujets nous intéressent, pourvu qu’il s’agisse de VTT ; matos, entraînement, spots, coup de gueule, compte-rendu, images...
Alors confirmés du clavier ou débutants de la souris, ça nous intéresse forcément car nous partageons la même passion. A votre tour de la partager via internet et VTTnet.
Contactez nous



Auteur - RouelibrE




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013