Accueil > Magazine > Compte-rendus

  La Pass Portes 2007 : vue par Pat le Koyote


(13/07/2007)

« c’est de mieux en mieux la Passportes !!!.
Au ravitaillement des Gets, au millieu d’une foule bigarrée de bikers, c’est le cri du cœur. Il faut dire que cela fleure bon les brochettes et que le pool organisation s’affaire à garnir les tables de multe victuailles. Voilà 3 jours que 7 membres de VTTnet sont sur le site des Portes du Soleil pour participer à cette édition de la Passporte du Soleil, partenaire média de l’événement oblige.

Si le principe de l’événement reste inchangé, à savoir proposer à des bikers de tous horizons et de toutes pratiques de rouler sur le domaine qui s’étend entre France et Suisse et en utilisant largement les remontés mécaniques, l’organisation générale, elle, est en très large évolution. Nous avons particuliérement apprécié la quasi parfaite organisation et la qualité des points de ravitaillement, largement achalandés, bien présentés et servis par un pool de volontaires aux larges sourires. Spécial bonus à la gestion des déchets et aux conteiners de tri sélectif. Une découverte aussi pour beaucoup, la Rivela, une boisson au gout indescriptible et d’origine Helvéte. Pour les moins téméraires il y avait de la biére et même du vin, pour accompagner la charcuterie de montagne.

Le salon situé aux Gets cette année, ne présentait pas de grandes nouveautés, mais il y avait de quoi se rincer l’œil et une fois descendu du vtt ou pour ceux qui étaient juste venu accompagner un participant, de nombreuses stations proposaient des animations, des shows trial, des concerts, etc...

Coté parcours il y avait quelques nouveautés qui ont été saluées par les participants. Des passages plus techniques, en particulier dans la zone haute de la Plaine Dranse et une nouvelle variante de liason Morzine les Gets bien plus agréable que le passage du golf. De beaux moments de plaisir avec les passages sur les pistes permanentes de descente du domaine, la toujours très belle descente sur Morzine, la piste de descente de Chavanne aux Gets dont le nouveau tracé dans la zone haute est décidément de toute beauté (merci à Charly et son équipe). Petit bonus pour notre team, avec un passage par le park de Châtel où Sébastien Giraldi oeuvrait ce jour là avec le tractopelle pour nous mitonner un petit passage bien ludique. Coté Suisse les chemins sont moins interessants car souvent très larges, mais cela permet de faire un peu le break et surtout quels paysages !! Du XXL ...

Notre équipe constituée de vététistes aux pratiques très différentes, allant du crosseur, au dirteur en herbe en passant par les enduristes de service, s’est régalé pendant cette édition, servie par une fenêtre météo idéale. Bref un grand clap-clap à l’organisation, qui a su tirer les enseignements des précédentes éditions et offrir le domaine aux crampons de tous les pratiquants.

Pour se convaincre d’ailleurs de l’universalité de ce raid en montagne, cette année c’est le crosseur de la bande qui vous raconte son périple au pays du vtt et des vaches mauves.

Un crosseur au pays des vaches mauves, la Pass Portes par Pat le Koyote

’’Jeudi soir, fini le boulot, 1h30 de VTT sur mes sentiers.... la confiance
revient tout doucement..... mais pas assez vite après le crash d’il y a 15 jours.

Pourquoi vais-je faire 3 jours de VTT à profil descendant en station ???

Je récupère Bizangoo à la gare qui vient avec son vélo de montagne.... 150mm de
débattement devant derrière

Vendredi matin, sous un beau soleil, je vais vite emprunter un Trek "enduro" au
bouclard du coin... position montagne, 120mm de débattement derrière et une fox
talas 90/110/130 devant
Ca devrait le faire !

En début d’aprés-midi, on arrive aux Gets, les plaques VIP nous attendent gentiment
auprès de charmantes hotesses !

Hop, on s’habille en freerider, et on se lance sur la piste de descente de
Chavannes.

Pourquoi ils ont tous des vélos de descente ???? J’ai l’air d’un cyclocrosseur
avec mon enduro...

Première descente soft pour s’échauffer, prendre en main le vélo, découvrir la
piste....

Beu 130mm, c’est pas assez, ça tape de partout !!!

Deuxième descente plus rapide, mais la peur est toujours là :(

Toujours cette crainte de voler, de tomber et de me refaire correctement mal.

Troisième descente, David de chez Magura me prete son gros Nicolai UFO.... tout
de suite ça va mieux !

Retour au gite, on retrouve le reste de la troupe, ça s’annonce bien.

Frédo et RoueLibre, je les connaissais déjà.

Il faut rajouter Romain, le fils ainé de RL, Christine et Ludovic.

Samedi, c’est la PassePortes : 80km, 500m de D+ et 6000m de D- ........

Une rando à profil descendant quoi !

J’ai l’impression que le reste de la troupe s’équipe comme des motards, et avec
des motos sans moteur....

Première descente, je me prends un gros vent, j’ai peur de me planter une
nouvelle fois.

Après quelques km, ça revient, je me sens plus à l’aise dans les singles tracks.
Ca monte un peu, ça descend beaucoup, du technique, du ludique, du roulant,...

De chouettes paysages aussi, et des ravitos bien fournis
Quelques singles tracks d’anthologie, il faut juste se laisser descendre,
chercher les appuis, zigzager entre les racines, les rochers,...

Le panard ! 80 km comme ça, je signe tout de suite ! A mort les pistes pour 4x4
 ;)

Bon, je ne vous cacherai rien... je suis resté derrière bien longtemps dans les
descentes.

Dans les gros gaz plein de caillaisses, mon ptit vélo ne fait pas le poids.

Mais au bout de quelques heures, les "freeriders" ont commencé à fatiguer. Cool !
Je peux enfin en doubler quelqu’un dans le technique.
Descente sympathique dans la boue et les racines, je double de plus en plus de
gros vélos.
La confiance revient, et le physique de crosseux permet d’être lucide plus
longtemps.

Je vois beaucoup de vttistes faire des fautes d’inattention.

Descente plein gaz sur Morzine, saloperie de rigoles pour drainer l’eau.... et
je ne trouve pas le mode d’emploi du vélo pour les passer en sautant...

Fredo ou Ludo me double comme une bombe, je m’accroche, je ne vois pas la
rigole, ça tape méchamment mais sans casse...

Ca m’énerve de plus en plus...

La prochaine rigole arrive, je vais me la faire, et le vélo saute tout seul...

Ca y est, j’ai retrouvé le mode d’emploi :D

Après, je me mets même à sauter les rigoles en montée en pourrissant les gros
vélos et RL ;)

Retour peinard au gite, on a fait que 61km, avec des crevaisons, quelques casses
mécaniques,...

Bilan positif, pas de blessé, et tout le monde a pris un pied énorme.

A 23h tout le monde (ou presque) dort.

Dimanche, journée plus cool, descente descente et descente au programme, sur les
pistes permanentes.

A froid, la piste de Morzine ne me plait pas, trop gras.
Par contre, par temps sec, ça devrait me plaire, vu que c’est plus technique que
gros gaz.

On continue vers les Gets pour prendre la piste de Chavannes, plus ludique et
plus sèche.

En passant devant le stand de Cannondale, j’emprunte un Perp, petit vélo de
descente avec 180mm de molesse devant et derrière...

Je passe voir RL... il est dégouté et me dit des gros mots que je ne répèterais
pas ici. Il aimerait bien essayer le Perp dans un lieu aussi approprié.

Heureusement que le vélo est en taille M et qu’il lui faudrait un XL, sinon je
disparaissais dans un fossé.

Il veut m’accompagner dans la descente.

Je le laisse passer devant, le temps de m’acclimater à la bête !

Après 500m de parcours, de la tôle ondulée, des gros trous, des gros virages
relévés, il se retourne pour m’attendre. Et merde, je suis déjà dans sa
roue !

Il ne comprend pas. On continue, il attaque et je le suis. Il est dégouté et se dit que vu que
le pilote est mauvais, le Perp doit être un bon VTT !!!

Il me laisse passer devant, je me lance, ça va vite, ça tape dans les bras, les
jambes, mais ça semble passer tout seul :D
J’attaque des bosses et des passages dans lesquels je ne pensais pas passer le
jour d’avant...
Arrivé à mi parcours, je m’arrête pour attendre RL qui n’arrive qu’une ou 2
minutes après. "je reposais mes mains" qu’il me dit.....
Tu gueunillais ouais !!!

Grosse bourre jusqu’en bas, le reste de la troupe attend au télésiège pour faire
une première descente... et me demande où est RoueLibre.
Derrière, il traine tellement, il est dégouté ;)
Après 5mn de prise en main, je m’éclate avec ce gros vélo.

On enchaine les "runs", ils sont tous surpris de ma métamorphose (moi aussi
d’ailleurs...)

Y a juste dans le canyon que je suis pas encore à l’aise.... le Perp passe tout
seul dans le cassant, mais je ne le maîtrise pas encore assez dans la
bouillasse.

Ravito avec BBQ, et LA journaliste de Bike.

J’vais postuler pour rouler avec Bike plutot que VTTNet... c’est pas que
j’aime pas Hugo mais bon, les rédacteurs sont pas les mêmes

On discute de la Pass’Portes for Girl : les bikettes peuvent rouler avec des
topEs pilotEs du coin pour progresser en technique, en lecture du terrain,... et
tout ça entre filles, sans un mec pour tout expliquer.

L’an prochain, je me rase, je met ma touffe de cheveux en couettes, et je vais
apprendre avec Marielle Sanner, Tracy Mosseley, Celine Gros,...

Les 4 "girls" (Sarah, Christine, Emeline, Sophie) qui viennent de rouler avec Marielle Sanner
sont prêtes à recommencer l’expérience l’an prochain.

Malheuresement le temps tourne, et il faut songer à rendre le Perp et retourner
au gite (avec un Laurent super accueillant - j’ai l’impression qu’on ira lui
rendre visite dans les Vosges...)

Au final, on a du faire 80 / 100km de VTT, plein de plaisir, confiance
retrouvée, le physique est là, j’ai mal aux bras, aux jambes, j’ai des grosses
ampoules sur les mains,....
Mais trop bien !

Vivement l’année prochaine..."

Tankiou : A Laurent et Christine du CHALET des COMBES à Morzine, comme d’hab’ c’était pas parfait, c’était mieux ! A la dream team des PDS qui ont tous bossé comme des malades pour offrir à tous les participants de cette édition un superbe we de vtt. Spécial thanks à Bruno et Nathalie.



Auteur - Koyote




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013